Voyager pour la cause – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 17 juin 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

 

Les voyages caritatifs, ou plus communément nommés : « voyager pour la cause », sont de plus en plus populaires depuis les dix dernières années au Québec et ailleurs.

Peu importe la cause sociale que vous souhaitez encourager, ce genre de voyage permet premièrement de faire une levée de fonds avant le départ (qui peut s’échelonner sur 1 ou 2 ans en général) ET souvent aussi de relever un certain défi sportif à destination par la suite.

Quoi de plus noble que d’amasser des fonds pour une cause qui vous tienne à cœur et de sensibiliser notre entourage à la cause en question en plus de stimuler au dépassement personnel.

 

Agences de voyages spécialisées :

Il existe plusieurs agences de voyages spécialisées, ou du moins en partie, à l’organisation de ce genre de voyage en mini-groupe. Ces agences travaillent donc en partenariat avec certaines fondations. Pour ne nommer que celles-ci : Expédition Monde, Karavaniers, Terra Ultima via Explorateurs Voyages, etc..

Elles offrent aussi un soutien aux participants dans leur collecte de fonds pour les encadrer minimalement dans l’organisation d’activités. Car, il ne faut pas se le cacher : solliciter des fonds à notre entourage ou autre, ce loin d’être évident ! Les gens sont tellement sollicités aujourd’hui pour tout !

Les participants ont le choix de joindre un mini-groupe offert par l’agence de voyages ou la fondation. Ou bien de choisir leur voyage en privé par eux-mêmes selon la destination souhaitée et avec l’agence de voyages de leur choix (toujours en amassant des fonds pour une fondation).

En général les participants doivent amasser de 5000 à 10 000$ par exemple, dont une partie qui paiera pour le voyage. Le reste des fonds sera redirigé à la fondation pour financer la recherche sur le cancer ou aider une cause sociale.

 

Personnellement, j’ai eu la chance unique de guider quelques voyages caritatifs en mini-groupe dans le passé, par exemple vers le Camp de base de l’Everest au Népal pour la Société de Recherche du Cancer. Ce fut de loin les voyages les plus significatifs que j’ai eu la chance de guider comme entre autres la plupart des voyageurs étaient soit des survivants du cancer ou soit qu’ils venaient malheureusement de perdre un être cher. Vous comprenez donc que d’arriver au Camp de base de l’Everest fut encore plus significatif à mon avis pour ces voyageurs ! De plus, la démarche d’amasser les fonds, assez ardue pour certains selon le réseau de contacts disponible, et de s’entrainer pendant 1 an ou 2 rend définitivement l’expérience encore plus enrichissante !

 

Des exemples de fondations au Québec qui sont bien actives dans l’organisation de voyage caritatifs ou qui travaillent plus dans l’ombre de pair avec des agences de voyages :

  • Société de Recherche du Cancer
  • Fondation des maladies du coeur
  • Leucan
  • Diabète Québec
  • Le Phare Enfants et Famille
  • La Fondation des hôpitaux Enfant-Jésus – Saint-Sacrement
  • Fondation Centre de cancérologie Charles-Bruneau

Et j’en passe…

 

Afin de vous faire rêver…

Des exemples de voyages caritatifs offrant un défi physique à réaliser

  • Ascension du Kilimanjaro en Tanzanie ;
  • Ascension du mont Mera ou Island Peak au Népal ;
  • Ascension de l’Aconcagua en Argentine ;
  • Trek du camp de base de l’Everest au Népal ;
  • Trek de Ausangate au Pérou ;

Ou plutôt des voyages d’aventure douce :

  • Randonnée dans les massifs des Iles Canaries (Espagne) ;
  • Aventure dans la jungle du Costa Rica ;
  • Aventure dans les pics tourmentés de Madère au Portugal ;
  • Randonnée dans la région du Grand Canyon aux États-Unis ;
  • Aventure sicilienne parmi les volcans en Italie ;
  • Expédition à vélo au Rajasthan en Inde ;
  • Randonnée à la Grande muraille de Chine ;
  • Randonnée en Islande ;

Voyager pour la cause, ça ajoute assurément un aspect plus significatif à une expérience de voyage !

Il faut seulement avoir la patience et la volonté d’amasser des fonds !

Publicités

Des astuces pour mieux profiter du temps d’attente en escale à l’aéroport – Publié sur TC Nouvelles /TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 29 avril 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

 

 

Imaginez-vous à l’aéroport pendant une plus ou moins longue escale : Les toilettes. Le café. Le sol pour pouvoir se brancher à une prise de courant. Les banquettes. Le café. Les toilettes. Le fauteuil massant. La boutique de souvenirs. Le café. Et j’en passe ! Ça vous rappelle des souvenirs ? Malgré que l’économie d’argent puisse être importante lorsque vous choisissez de réserver un vol avec une escale de 6-8-10 heures, en revanche, vous pouvez franchement trouver le temps long.

 

Quelques astuces pour mieux occuper votre temps d’attente à l’aéroport

  • Sortir dans le cas d’escale de plus de 6h! Inutile de rester à errer à l’aéroport. L’extérieur aura bien plus de choses à offrir ! Par exemple à Amsterdam ou à Londres ou il est bien facile de prendre le train (offert environ aux 10 minutes) vers le centre-ville pour y être entre 20-40 minutes. Je le propose souvent aux voyageurs afin qu’ils découvrent une nouvelle ville européenne !
  • Faire du magasinage! Même si cela revient à se créer un besoin, ça peut être l’occasion de penser à changer de parfum, à faire le plein de chocolat ou à goûter les spécialités du coin. Évidemment, ce n’est pas à l’aéroport que l’on retrouve le plus d’authenticité mais ça peut dépanner si on a oublié de ramener LE souvenir pour sa belle-maman ! Certains aéroports sont par ailleurs de véritables centre commerciaux – parfois gigantesques – comme c’est le cas à Dubai, à Londres (Heathrow) ou encore à Hong Kong.
  • Visite guidée : dans certains aéroports, il est même possible de se joindre à une visite guidée (gratuite ou non) pour les voyageurs en transit ; c’est le cas à l’Aéroport Changi de Singapour, en passant élu meilleur aéroport du monde, ou encore à l’Aéroport d’Incheon à Séoul.
  • C’est ENFIN le moment de (re)lire la presse, de découvrir les dernières nouveautés littéraires. Comme quoi, lire est un indémodable de l’aéroport, on trouve une superbe bibliothèque à l’aéroport d’Amsterdam (Schipol).
  • Profiter du Wifi.Nombreux sont les aéroports qui en proposent maintenant gratuitement. Il est possible de se connecter depuis ses propres appareils ou d’utiliser des ordinateurs mis à disposition dans les halls d’attente ou souvent dans les bars.
  • Faire le classement de ses photos et même de son ordinateur.Cette tâche ingrate générant toujours une intense procrastination, devient finalement lors d’une attente dans un aéroport tout à fait appropriée.
  • Partir à la découverte de l’aéroport. En fonction des aéroports, des services parfois surprenants peuvent être offerts ou proposés ; bibliothèques, massages, excellents restaurants, mais également des activités et services plus atypiques comme une serre à papillons et une piscine à Singapor (Changi), deux aquariums à Vancouver, des « cabines à sieste » (napcabs) à Munich (Franz Josef Strauß), un cinéma IMAX à Hong Kong, un bar à oxygène à Tokyo (Narita), une patinoire, un spa et un casino à Séoul (Incheon).

 

Personnellement, malgré que la fatigue refasse souvent surface à l’aéroport comme mon niveau de stress baisse, j’apprécie vraiment ce temps juste pour moi afin de faire le bilan… entre deux mondes !

Bon vol !

Louez une villa ou Échangez votre maison / Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 15 avril 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

 

 

Vous cherchez à expérimenter divers types d’hébergement au lieu de loger en hôtel traditionnel et aimeriez profiter de la chance de peut-être rester plus longtemps à destination ? Vous auriez envie de sentir davantage la vie animée d’un quartier en particulier en vous retrouvant aussi dans un lieu plus chaleureux ?

Que vous soyez en couple, en famille ou en groupe d’amis, la location d’une villa est une agréable formule de plus en plus en demande afin de se retrouver dans un lieu plus intime.

Que ce soit simplement pour un séjour de repos dans un endroit paradisiaque, un combiné avec une croisière en voilier ou bien un circuit à la découverte de la destination, louer une villa est idéal !

Cependant, quoique vous pensiez peut-être réduire les dépenses, surtout au niveau des repas, les tarifs actuels pour loger en villa sont souvent un peu plus que pour loger à l’hôtel. Ça vaut donc la peine si vous êtes au moins 6 personnes à partager la même villa, comme la plupart d’entre-elles bénéficieront de 3 à 5 chambres.

*À noter que plusieurs villas demandent de rester un minimum de 5 nuitées.

Astuce : Je propose la plupart du temps de louer une voiture comme de nombreuses villas sont situées assez loin des centres et ce, afin de faire vos achats à l’épicerie et pour partir en excursion.

En louant une villa, vous aurez aussi l’occasion cuisiner vos repas et donc d’économiser sur les coûts de la nourriture. Mais vous pourriez aussi vous laisser gâter en vous réservant les services d’un chef pour vous cuisiner quelques repas spéciaux ou pendant toute la semaine.

Après tout, vous serez en vacances !

En résumé : Pourquoi louer une villa ? 

  • Plus d’espace et d’intimité qu’à l’hôtel
  • Plusieurs villas, gérées par des agences immobilières, offrent maintenant un service de concierge personnel afin de vous conseiller et de personnaliser vos vacances
  • Meilleur rapport qualité/prix si on est nombreux à partager la villa
  • Possibilité de cuisiner vos propres repas
  • Ne pas vivre dans ses bagages, comme vous vous ne changez pas d’endroit
  • Simplicité pour des vacances en famille
  • Pas de restrictions de dates
  • Tranquillité d’esprit

Il y a vraiment une vaste sélection de villas de location maintenant proposée dans le monde, des plus privées aux plus luxueuses.  

Des idées de destinations inspirantes où l’on retrouve de nombreuses villas à louer : Costa Rica, Grèce, Italie, Mexique, Barbade, Hawaii, Maroc, Indonésie, etc..

 

Quelques conseils pour louer une villa :

  • Commencez vos recherches d’avance: Encore plus si vous prévoyez voyager en haute saison ou que vos dates ne sont pas très flexibles. Je recommande de vous y prendre de 6 à 8 mois avant le voyage.
  • Restez ouvert à différentes propositions auxquelles vous n’aviez pas songé afin qui sait, de peut-être découvrir un petit bijoux de quartier ou un coin de paradis !

 

Dans la même lignée, pourquoi ne pas essayer l’échange de maisons (ou d’appartements, de chalets…), qui ne cesse aussi de gagner en popularité ?

Ce type d’hébergement n’est effectivement pas fait pour tout le monde. Il faut être avant tout à l’aise avec l’idée que quelqu’un vive dans votre univers pendant votre absence (et vice-versa). Mais si c’est le cas, vous avez peut-être trouvé une bonne façon de voyager plus souvent. Sans oublier que ça permet entre autres de réduire ces dépenses !

Quelques points à garder en tête lors d’une première expérience :

  • Décrivez en détails votre maison à échanger : combien de personnes peut-elle accueillir, type de pièces, jardin ou cour extérieure, etc.. N’hésitez pas à parler de votre quartier : commerces dans les alentours, distance de l’aéroport, du centre-ville et des transports en commun, etc.. Ajouter de nombreuses photos afin d’attirer l’intérêt. 
  • N’hésitez pas à planifier des rendez-vous téléphoniques pour en apprendre davantage sur les gens qui s’intéressent à votre maison et chez qui vous aimeriez loger. 
  • Les assureurs encouragent l’échange de maisons comme les cambriolages ont souvent lieu pendant les vacances. Par contre, en cas de bris ou de vols, vous risquez de ne recevoir aucune protection de l’assurance, puisque les visiteurs ont accès à la maison. 
  • Gardez en lieu sûr certains objets précieux pendant l’échange de maisons ou confiez-les à quelqu’un de confiance. 
  • N’oubliez pas d’informer vos voisins avant que vos visiteurs s’installent chez vous ! 

 

Quelques adresses pour l’échange de maisons :

  • HomeLink : homelink.org
  • TrocMaison : trocmaison.com
  • HomeForExchange : homeforexchange.com
  • Homelidays : homelidays.com
  • Be Mate : bemate.com
  • One Fine Stay : onefinestay.com
  • CanadaStays: canadastays.com

 

Au plaisir de recevoir vos commentaires, astuces et trouvailles !

Les services de consultation voyage, c’est quoi et pour qui? – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 04 mars 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

(Source de l’image : Pixabay – Droits d’utilisation acceptés)

Avec toutes les nouvelles technologies et la facilité à réserver certaines prestations touristiques sur le Web (je dis bien certaines!), les voyageurs se sentent de plus en plus à l’aise de le faire eux-mêmes.

Les voyageurs se sentent de plus en plus à l’aise de planifier leurs vacances , que ce soit la réservation d’un vol, d’un hébergement, d’un trajet en train, d’une location de voiture ou d’un forfait traditionnel en formule tout-compris.

Certains voyageurs, à la retraite ou ayant suffisamment de temps libre, apprécieront de faire eux-mêmes les nombreuses recherches en ligne et en ressortiront parfois avec un sentiment de fierté. Heureux d’avoir déniché le deal!

Sortir des sentiers battus

À mon avis (et je dois avouer que je suis la fondatrice d’une agence de voyages, Esprit d’Aventure!), il peut souvent être très intéressant de profiter de l’expérience et des conseils d’un expert de la destination. Certaines informations ne se retrouvent tout simplement pas sur le Web ou même dans les guides de voyage. D’ailleurs, les voyageurs indépendants ont souvent tout avantage à profiter des services d’une consultation voyage personnalisée.

Ce type de consultation permet, entre autres, d’avoir un itinéraire optimal, d’être très bien informé sur la destination, les visas, la sécurité, la santé, l’étiquette à respecter sur place, les attraits touristiques reflétant vos goûts et intérêts et d’avoir en main des contacts significatifs à destination correspondant au style de voyage souhaité. C’est que vous avez la chance de discuter avec quelqu’un qui a déjà sillonné votre destination en suivant la même formule que vous avez choisie. Une vraie expérience terrain!

Combien coûtent les services de consultation voyage pour voyageurs indépendants?

La question! Combien coûte un service de consultation voyage? Les coûts débutent autour de 150$ plus taxes de l’heure. À la suite de votre rencontre, en théorie, une agence consciencieuse devrait aussi vous fournir un itinéraire en bref et des contacts significatifs.

À noter, nous ne parlons pas ici de commissions ou de frais de service pour la réservation de produits et services traditionnels via les services d’un conseiller en voyages. Ce tarif de 150 $ plus taxes de l’heure n’est que dans le cas de service de consultation voyage où le voyageur fera lui-même ses réservations s’il y a lieu.

Qui devrait profiter des services de consultation?

·        Les voyageurs plus indépendants qui souhaitent procéder eux-mêmes à la majorité de leurs réservations, mais qui sentent le besoin de parler à un expert de la destination.

·        Des couples ou des groupes d’amis qui voyagent dans des destinations occidentales (comme l’Europe) où il est assez facile de faire quelques réservations sur le Web. En consultant un expert, vous pourrez maximiser l’itinéraire pour tous les membres du groupe, sortir des sentiers battus et avoir en main des contacts très précieux.

·        Des familles qui partent en voyage sur une longue période et qui ont besoin d’encadrement dans la préparation de leur périple (destinations, sécurité, hygiène, budget, visas, rythme à suivre en famille, etc.).

·        Des femmes seules qui souhaitent avoir de bons conseils sur la sécurité ou qui souhaitent prendre une longue pause afin de se remettre en question et de faire le bilan (c’est bon pour les gars aussi!). Il est important de prendre connaissance d’une foule de petits trucs pour mieux voyager au féminin particulièrement dans des pays comme la Thaïlande, l’Indonésie ou l’Inde.

·        Des voyageurs sac à dos partant à l’aventure pour une longue période en Asie du Sud-Est ou en Amérique du Sud par exemple et ayant un budget limité.

·        Des voyageurs indécis qui hésitent entre plusieurs destinations et/ou plusieurs périodes et/ou plusieurs formules voyage. Afin de faire le tri selon vos goûts et vos intérêts et de prévoir à plus long terme les divers projets de voyage. La retraite approche? Par où commencer?

·        Et bien d’autres types de voyageurs selon les besoins et priorités du moment!

Vous investissez souvent tellement de coeur et d’argent dans un voyage qu’une consultation peut souvent s’avérer être un bon investissement

Séjours romantiques – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 04 février 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

C’est toujours le temps où il faut user d’imagination pour séduire sa douce moitié (Et pas seulement pour l’occasion de la Saint-Valentin) ! Il n’est jamais trop tard pour organiser un week-end dans une capitale européenne ou aux États-Unis, un séjour gourmand et bien-être au Québec ou bien pourquoi pas un voyage dans une île paradisiaque…

Afin de vous inspirer et de peut-être de raviver la flamme entre vous deux, je vous partage quelques idées d’escapades :

Microbrasseries et Spas des Cantons-de-l’Est

Je ne suis pas personnellement une grande fan de bière, mais comme j’en entend souvent parler dernièrement, j’ai eu le goût de vous partager cette idée. Sans rien enlever à la fameuse Route des Vins des Cantons-de-l’Est, idéale en automne bien sûr, pourquoi à ce moment-ci de l’année ne pas profiter de la Route des Bières. En donnant l’attention méritée aux microbrasseries de cette région, c’est aussi l’occasion de visiter de superbes petits villages. Une belle occasion à ne pas manquer afin d’encourager les produits de chez-nous ! On y retrouve aussi de superbes spas pour relaxer en fin de journée. Avis aux épicuriens, connaisseurs et gourmands !

*À noter que la région de la Montérégie n’a aussi rien à envier en termes d’escapade gourmande et bien-être !

Prague, République Tchèque

Capitale aux mille clochers et d’architectures à la fois romane, gothique, baroque qui se mélangent, Prague représente un vrai petit bijoux ! Son centre-ville historique est même classé à l’Unesco. Vous apprécierez le charme de la vieille ville (Staré Město) parsemé entre autres de l’hôtel de ville, de l’horloge astronomique ainsi que de l’église Notre-Dame de Tyn. Ne manquer pas de voler un baiser à votre douce moitié sur le pont Charles ! Pour plus d’intimité, je vous conseille de loger en appartement.

Pays de La Loire, France

Je n’y suis pas encore allée, mais j’avais envie de vous le partager car quoique l’idée paraisse quelque peu clichée, l’occasion s’y prête ! Le Conservatoire des amours, inauguré en décembre 2012 à Noyant la Gravoyère dans le Maine et Loire, propose aux amoureux de graver leur amour dans la pierre et de l’exposer dans un jardin. Pour graver vos tendres mots, il ne vous en coûtera que de 75 euros à 145 euros. Ce n’est tout de même pas donné, mais vous recevrez quand même certificat d’inscription ! J Profitez-en bien sûr pour découvrir la région et loger dans un charmant gîte. Autre option : Le château de Craon, demeure du 18e siècle, situé tout près de Noyant la Gravoyère, vous accueillera dans l’une de ses superbes chambres et vous pourrez également vous balader dans le parc.

Maldives

N’attendez-plus ! Amenez votre perle rare presqu’au bout du monde pour un voyage de rêve : destination les Maldives ! Un séjour qui s’annonce idyllique, aussi bien après plusieurs années de vie commune que pour de jeunes amoureux. Eaux cristallines, lagons tapissés de coraux, plages de sable fin, soleil à profusion… Destination à l’abri des cyclones, les Maldives ont inventé les séjours de luxe sur des îles-hôtels. Chacune des plus belles îles n’abrite qu’un seul hôtel : c’est l’idéal pour faire de ses vacances un moment exclusif. Une parenthèse intimiste comme ces îles privées s’étendent au maximum sur 1 à 2 km de long. Je vous conseille de vous gâter en logeant dans un bungalow sur pilotis équipé d’un plancher vitré afin d’y observer la faune marine colorée.

Zanzibar

Zanzibar, l’île aux épices, est le produit d’un mélange de culture swahilie, arabe, anglaise et autre. Cette influence de cultures diverses a créé une île mythique où une quantité de contes ont pris naissance depuis des siècles. Zanzibar, c’est aussi les fruits et les épices : clou de girofle, noix de muscade, cannelle, poivre, citronnelle,… Et bien sûr, c’est aussi les plages de sable blanc à l’infini et les eaux cristallines. Ces vues paradisiaques sont aussi parsemées de petits catamarans faits entièrement de bois arborant des sarongs colorés en guise de voiles et utilisés par les pêcheurs locaux. Une foule de catégorie d’hébergement se retrouve sur l’île pour tous les goûts et portefeuilles. Plusieurs hôtels offrent des formules tout-compris (sans animation pour la plupart du temps afin de profiter de la tranquillité des lieux). L’île est aussi l’un des meilleurs endroits, avec celle de Mafia à ses côtés, pour la plongée sous-marine : tortues de mers, requins baleines et bien plus !

 

Pour d’autres idées de voyage romantiques, cliquez ici : http://www.esprit-daventure.com/voyage/6-grand-luxe-lune-de-miel.html

Les Croisières d’exception ! – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 10 décembre 2016

– Par Ariane Arpin-Delorme

41-v-celebrez-le-nouvel-an-dans-les-caraibes-du-26-dec-2016-au-06-janv-2017-12-jours

La mode des croisières est à nouveau de retour ! 

Il existe vraiment maintenant des croisières pour tous les portefeuilles et tous les âges. Malgré les apparences, les croisières ne sont pas fréquentées que par les voyageurs d’âges murs, même s’ils constituent la clientèle principale. 

Afin de vous inspirer, je vous parle de diverses types de croisière, que j’ai moi-même eu la chance d’expérimenter : 

Les croisières sur plus gros paquebot, (transportant plusieurs centaines et même milliers de voyageurs), sont une bonne façon d’avoir un aperçu de plusieurs endroits, afin de peut-être y revenir plus tard.

En contrepartie, elles peuvent être frustrantes si vous aimez prendre votre temps puisque vous n’aurez souvent que quelques heures pour visiter une île ou une ville portuaire.

Elles offrent une sélection inimaginable d’activités d’animation à bord (casino, spectacles, sports, parcs aquatiques, etc.). Maintenant, certaines croisières suivent une thématique particulière : cinéma, gastronomie (mon type préféré !), familles, etc.).

Vous pourrez aussi joindre une croisière de repositionnement des navires, soit entre deux saisons touristiques, par exemple entre l’Europe et les Caraïbes, afin de profiter d’un trajet inhabituel.

Idées voyage en paquebot : l’Antarctique, l’Alaska, les Caraïbes, les fjords de Scandinavie et la Méditerranée.

80-v-croisiere-extraordinaire-sur-l-amazone

Les croisières fluviales, à bord de plus petits navires souvent luxueux ou en péniches, permettent de faire étape dans les villes fétiches d’Europe par exemple. Ou bien de naviguer sur des fleuves mythiques comme l’Amazone ou le Nil.

Par ailleurs, le coût en occupation simple pour les croisières fluviales, (transportant une centaine de voyageurs ou un peu plus), est souvent moins élevé que les croisières à bord d’un paquebot.

Idées voyage en plus petits navires ou péniches : les grands fleuves d’Europe : le Danube, la Tamise, le Rhin, le fleuve Amazone au Brésil, le fleuve Nil vers les pyramides en Égypte, les îles Galápagos en Équateur et le Bou El Mogdad sur le fleuve Sénégal.

p-5724-anahi_pic_6

Si vous avez envie de traverser l’océan et à moindre coût, je vous conseille d’embarquez sur un cargo, tout aussi sûrs que les autres types de bateaux (quoique peut-être pas aussi confortable) et n’exigeant généralement pas de supplément simple.

Quelques règles d’or pour voyager en cargo :

  • Attention, le nombre de places disponibles est souvent restreint.
  • Soyez prêt à vous divertir par vous-mêmes. Il n’y a pas d’activités proposées à bord (à l’exception de l’exercice de sécurité en cas de naufrage !)
  • Allez-y pendant que vous avez la forme. Il n’y a pas de médecins à bord et beaucoup d’escaliers à monter !
  • Vérifiez que votre assurance voyage couvre ce genre de déplacement.
  • Soyez flexible. Les horaires changent fréquemment. Vous devrez peut-être prendre deux ou trois navires différents avant d’atteindre votre destination.
  • Réservez à l’avance. Les cabines sont limitées et les itinéraires les plus populaires peuvent être vendus des mois à l’avance.
  • Ne pensez penser travailler en échange de votre passage. La plupart des règles syndicales ne l’autorisent plus.
  • Prévoyez des réserves de médicaments contre la nausée !

428_on-v-celebrez_le_nouvel_an_dans_les_caraibes_du_26_dec__2016_au_06_janv__2017__12_jours_

Une autre belle alternative, afin de sortir d’avantage des sentiers battus, est de faire une croisière en voilier/catamaran, (transportant une dizaine de personnes ou moins). C’est mon plus grand coup de coeur ! Vous aurez aussi l’opportunité de participer aux manœuvres si souhaité et même de suivre une formation amenant à une certification. Un vrai sentiment de liberté ! Toutefois, il faut accepter de vivre pendant une ou deux semaines dans un endroit plutôt confiné.

Idées voyage en voiliers/catamarans : les Bahamas, la côte Dalmate en Croatie, la Crète, les Îles vierges britanniques, la Martinique, les îles de la Micronésie, la Nouvelle-Zélande et les îles turques.

Qu’attendez-vous pour prendre le large ???

41-v-celebrez-le-nouvel-an-dans-les-caraibes-du-26-dec-2016-au-06-janv-2017-12-jours

Nager avec les dauphins : Pour ou contre ? – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 26 novembre 2016

– Par Ariane Arpin-Delorme

(Source de l’image : Wikimedia commons – Droits d’utilisation acceptés)

Nager avec les dauphins, que ce soit avec des individus dans leur environnement naturel ou en captivité, gagne en popularité! On discute même maintenant que cette expérience aurait peut-être des bienfaits thérapeutiques!

Ce rêve tant chéri, se retrouve sur de nombreuses « bucket list » ! C’est le genre d’excursion qui est proposé depuis très longtemps via les hébergements en formule tout compris dans les Caraïbes.

Mais est-ce que cette expérience est en fait réalisée la plupart du temps de façon responsable et durable ou non ? Est-ce que les voyageurs se vouant à cette activité sont vraiment conscients des impacts négatifs sur ces mammifères.

Lors de visite de parc marin ou d’aquarium :

Nager avec les dauphins en captivité peut sembler amusant. Mais leur dure réalité est souvent cachée. Les statistiques ont démontré que l’espérance de vie de tous ces mammifères marins en captivité dans les parcs marins est considérablement raccourcie. Ces animaux si intelligents, sociaux sont contraints de vivre dans des conditions de confinement artificiel, loin de leurs familles. Certains y laissent même leur vie lors de la capture ou du transport dans leurs réservoirs ou bassins.

La capture

Les dauphins continuent d’être capturés dans leur environnement naturel et non pas car ils étaient en danger, mais plutôt afin de répondre à la demande croissante de voyageurs souhaitant vivre l’expérience de nager avec eux. Et on ne parle même pas des méthodes utilisées pour les capturer et les transporter souvent assez cruelles. Les dauphins capturés font déjà parties de populations menacées par d’autres activités humaines.

La vie en captivité

En captivité, les dauphins sont incapables de communiquer proprement, de chasser, d’errer et ont du mal à se reproduire. Le stress de leur confinement entraîne souvent des troubles de comportement ainsi que réduit leur résistance à la maladie et la mort. Ils ne peuvent pas échapper aux nageurs ou plongeurs qui souhaitent à tout prix interagir avec eux souvent à la journée longue. Certains démontrent des signes de détresse quand ils sont à proximité d’êtres humains. À noter que les bijoux peuvent aussi endommager leur peau délicate.

L’exposition et la pollution

De nombreuses installations gardent les dauphins dans des enclos sur la côte. Lors d’ouragans, les conséquences peuvent être bien sûr très graves pour les dauphins dans ces enclos marins. La qualité de l’eau peut également être un problème, surtout lorsqu’elle est un peu plus stagnante dans les bassins. Ces derniers sont souvent trop peu profonds, exposant donc les dauphins au grand soleil. Souvent situés près des complexes hôteliers et des villes les eaux peuvent également contenir des niveaux élevés de pollution.

Aussi mauvais pour les nageurs et plongeurs

Les dauphins sont des animaux sauvages et imprévisibles, même si bien formés. Une étude WDC a révélé de nombreux incidents de comportements agressifs de la part des dauphins envers les nageurs : morsures, égratignures, abrasions et même, des os brisés. Les dauphins sont aussi porteurs de maladies qui peuvent être transmises à l’homme. Étant bien puissants, ces derniers pourraient même entraîner les nageurs avec eux sous l’eau.

Malgré que cette expérience demeure sur la « liste de rêves à accomplir » de nombreux voyageurs, elle peut rester décevante et loin d’être naturelle et authentique dans ces circonstances. À réfléchir !

Nager avec les baleines ou les dauphins sauvages – l’alternative ?

Il n’y a aucune preuve scientifique que la «thérapie de dauphin» est efficace. Je ne peux donc pas vraiment recommander cette pratique. Il est difficile d’assurer qu’elle ne représente pas une expérience intrusive ou stressante pour les baleines ou les dauphins.

Dans certains endroits, les dauphins sont régulièrement perturbés par des bateaux qui « abandonnent » les nageurs dans l’eau à côté d’eux. Plusieurs ont quitté leur domicile habituel en faveur des zones plus calmes. La perturbation de leur source d’’alimentation et de repos a définitivement un impact à long terme sur leur santé et leur bien-être.

On dénote des exemples de blessures aux dauphins causées par les hélices des bateaux. Et sans parler du risque de devenir dépendant des humains pour la nourriture, comme certains exploitants de bateaux les attirent vers les nageurs utilisant cette méthode.

Il y a de l’espoir !

Cependant l’observation des dauphins et des baleines en kayak par exemple peut être une alternative intéressante, offrant d’excellentes occasions de voir ces merveilleux mammifères dans leur environnement naturel.

Prioriser des entreprises étant membres d’associations sans but lucratif luttant pour la protection de la faune. Vos dons permettront aussi de poursuivre la recherche et fourniront une source de revenus pour les communautés côtières.

Pour en savoir plus sur les menaces qui pèsent sur ces dauphins solitaires et les risques liés à l’interaction avec eux, consulter l’onglet «Solitary dauphins» de l’organisme WDC.