Des astuces pour mieux profiter du temps d’attente en escale à l’aéroport – Publié sur TC Nouvelles /TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 29 avril 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

 

 

Imaginez-vous à l’aéroport pendant une plus ou moins longue escale : Les toilettes. Le café. Le sol pour pouvoir se brancher à une prise de courant. Les banquettes. Le café. Les toilettes. Le fauteuil massant. La boutique de souvenirs. Le café. Et j’en passe ! Ça vous rappelle des souvenirs ? Malgré que l’économie d’argent puisse être importante lorsque vous choisissez de réserver un vol avec une escale de 6-8-10 heures, en revanche, vous pouvez franchement trouver le temps long.

 

Quelques astuces pour mieux occuper votre temps d’attente à l’aéroport

  • Sortir dans le cas d’escale de plus de 6h! Inutile de rester à errer à l’aéroport. L’extérieur aura bien plus de choses à offrir ! Par exemple à Amsterdam ou à Londres ou il est bien facile de prendre le train (offert environ aux 10 minutes) vers le centre-ville pour y être entre 20-40 minutes. Je le propose souvent aux voyageurs afin qu’ils découvrent une nouvelle ville européenne !
  • Faire du magasinage! Même si cela revient à se créer un besoin, ça peut être l’occasion de penser à changer de parfum, à faire le plein de chocolat ou à goûter les spécialités du coin. Évidemment, ce n’est pas à l’aéroport que l’on retrouve le plus d’authenticité mais ça peut dépanner si on a oublié de ramener LE souvenir pour sa belle-maman ! Certains aéroports sont par ailleurs de véritables centre commerciaux – parfois gigantesques – comme c’est le cas à Dubai, à Londres (Heathrow) ou encore à Hong Kong.
  • Visite guidée : dans certains aéroports, il est même possible de se joindre à une visite guidée (gratuite ou non) pour les voyageurs en transit ; c’est le cas à l’Aéroport Changi de Singapour, en passant élu meilleur aéroport du monde, ou encore à l’Aéroport d’Incheon à Séoul.
  • C’est ENFIN le moment de (re)lire la presse, de découvrir les dernières nouveautés littéraires. Comme quoi, lire est un indémodable de l’aéroport, on trouve une superbe bibliothèque à l’aéroport d’Amsterdam (Schipol).
  • Profiter du Wifi.Nombreux sont les aéroports qui en proposent maintenant gratuitement. Il est possible de se connecter depuis ses propres appareils ou d’utiliser des ordinateurs mis à disposition dans les halls d’attente ou souvent dans les bars.
  • Faire le classement de ses photos et même de son ordinateur.Cette tâche ingrate générant toujours une intense procrastination, devient finalement lors d’une attente dans un aéroport tout à fait appropriée.
  • Partir à la découverte de l’aéroport. En fonction des aéroports, des services parfois surprenants peuvent être offerts ou proposés ; bibliothèques, massages, excellents restaurants, mais également des activités et services plus atypiques comme une serre à papillons et une piscine à Singapor (Changi), deux aquariums à Vancouver, des « cabines à sieste » (napcabs) à Munich (Franz Josef Strauß), un cinéma IMAX à Hong Kong, un bar à oxygène à Tokyo (Narita), une patinoire, un spa et un casino à Séoul (Incheon).

 

Personnellement, malgré que la fatigue refasse souvent surface à l’aéroport comme mon niveau de stress baisse, j’apprécie vraiment ce temps juste pour moi afin de faire le bilan… entre deux mondes !

Bon vol !

Publicités

Incroyable Singapore

Arrivée en mâtinée très tôt à Singapore, nous sommes accueillis par Alyssa, que j’avais rencontré au Laos, lors d’un trek, il y a 8 ans! Quelle surprise de découvrir l’environnement des plus douillets qui nous attend dans leur superbe maison. En fait, plus de 80% de la population habitant sur l’île de Singapore vive en appartement, dû au coût dispendieux de la vie ainsi qu’au manque d’espace. (On prévoit une augmentation de 30% de la population, déjà à 5,30 million, d’ici 15 ans!) J’imagine que tant de voisins asiatiques rêvent de faire partie de ce monde où technologie et finance règnent! Nous passerons de très bons moments avec Alyssa et Dave à discuter voyage et plongée, comme il pleut beaucoup! Quelque peu inconfortable que leur femme de ménage souhaite prendre soin de nous quand même! Mais cette halte à Singapore m’a permis de recharger mes batteries!

Je crois que je n’ai jamais parcouru une ville aussi propre et avant-gardiste et ce, avec beaucoup de goût, design et raffinement! Tout est neuf ou presque, même les voitures ne peuvent être âgées de plus de dix ans. Une cité des plus organisées, mais aussi suivant des règles bien strictes : interdit de mâcher de la gomme, interdit de cracher au sol sous peine d’emprisonnement,…

2013-02-13 20.34.24-1

Visite du grandiose hôtel colonial, Raffles, d’un blanc immaculé. Entouré de palmiers du voyageur, l’entrée est bien gardée par des portiers au costume indien d’un grand chic et d’influence sikh. En fait, Raffles, un anglais très intéressé à l’archéologie, a séjourné que 4 mois à Singapore en 1819. Il a tout de même réussi a dessiner les plans complets de la ville, qui sont encore respectés même aujourd’hui. La ville s’est vraiment développée dû à sa politique hors taxes, devant le principal port d’Asie.

2013-02-13 11.24.19

2013-02-13 20.42.33

Même le quartier bien vivant de la «Little India» est des plus propres et ordonnés… On y rencontre Lash, une bonne amie de Mike avec qui il a souvent plongé. Superbe bouffe indienne de crêpes dosa (tosai) masala. Visite d’un temple tamoul bien actif où les couples viennent demander au Sadhus, en sarong blanc, de prier pour eux en lui amenant différentes offrandes de petites briques rouges et d’oeillets jaunes.

2013-02-15 13.49.04

Nous profitons d’un spectacle de sons et lumières à couper le souffle, à la marina bien chic. Plusieurs bateaux illuminés, offrant du karaoke, naviguent dans la baie pour célébrer les derniers jours du Nouvel An chinois. D’immenses lanternes carrées rouges, arborant les signes astrologiques, sont suspendues au-dessus des rues. Des orangers prennent place aux entrées de plusieurs maisons pour l’occasion.

Je passerai bien du temps à me balader dans le «Chinatown» proprement dit. Les « shophouses » sont surprenantes, toutes rénovées et très colorées avec de grands auvents. Ces maisons, à l’architecture d’influence victorienne, sont aussi nommées les « painted ladies« . Où l’Est rencontre l’Ouest. Anciennement, les chinois cultivaient le poivre et avaient aussi développés le concept de petits kiosques de « food hawking » offrant des bâtons de glace, du gruau aux arachides et des boules de riz au poulet, sur 4 roues ou dans des paniers se balançant sur leurs épaules. De mon côté, les déserts de mangue et de riz collant au coconut font bien mon bonheur! Le quartier tenait aussi quelques résidences où les gens venaient terminer leur vie, comme ils n’avaient pas les moyens de rester à l’hôpital.

2013-02-15 13.22.24

Plusieurs «shophouses» sont maintenant occupées par des bureaux luxueux ou des spas. Visite d’incroyables pagodes chinoises, à plusieurs étages dentelées, rouges et dorées et aux plafonds faits de teck. Chaque entrée est munie d’une importante cuve en bronze brûlant constamment l’encens suite aux prières des gens. On retrouve aussi de nombreuses mosquées dans les environs, bien intégrées à l’environnement.

2013-02-15 13.34.29

 

2013-02-15 14.21.16

Singapore est entre autres célèbre pour ces dizaines de centre d’achats, des plus extravagants! Quoique je n’aime pas vraiment faire les boutiques, ça vaut quand même le détour de passer au travers de toutes ses restaurants raffinés et de ces boutiques de grand luxe. Les oeuvres d’art que l’on y retrouvent sont d’une grandeur inexplicable! Certains centres d’achats auront même un large canal où gondoles vénitiennes transportent les visiteurs d’un lieu à l’autre. Ou bien où on a le loisir de patiner et de pratiquer ses techniques de ski,… La folie des grandeurs!

2013-02-16 16.04.45

L’architecture est incomparable, si recherchée! Traverse d’un pont d’argent, tel une DNA, vers le musée des sciences dans un pavillon en forme de lotus ouvert. Celui des beaux arts est en forme du fruit épineux du dorian. Mais ma découverte la plus significative sera ce parc rassemblant seize énormes arbres artificiels appelés « super tree« . Faits entièrement de matériel recyclé, ils ont tous un but bien particulier, par exemple récolter et filtrer les eaux usées, créer du composte provenant des déchets organiques des espaces verts de la ville pour réutiliser le tout en engrais, panneaux solaires pour fournir une partir de la ville en électricité,… Leur tronc est fourni de plantes tropicales. C’est tout un projet écologique bien d’avant-garde! Deux immenses serres vitrées servent de biodômes pour de nombreuses espèces de plantes tropicales. La vue du haut des cinquante mètres du plus grand de ces «super tree» est splendide!

Je vous conseille de jeter un coup d’oeil au projet via le lien suivant :

http://www.gardensbythebay.com.sg/en/the-gardens/attractions/supertree-grove.html

2013-02-16 16.20.15

 

2013-02-16 17.17.57

 

2013-02-16 17.18.18