Les grands espaces majestueux d’Islande

L’Islande… un rêve mythique devenu réalité lors d’un premier voyage d’affaires pour Esprit d’Aventure il y a déjà près de 2 ans ! Comme ce fut trop court, Esprit d’Aventure y est retourné cette année !

En 2016, profitant de l’offre de vols directs au départ de Montréal par 3 compagnies aériennes, la destination est des plus populaires ! Tout le monde se l’arrache ! Prenez-vous bien d’avance !

1062_on

© Crédit photo : Marcel Mueller, photographe et guide professionnel / Voyages photos Esprit d’Aventure

Reykjavik, petite capitale mais bien dynamique, regorge de lieux branchés : restaurants, cafés, pubs, magasins, musées, etc..

 

wUOr6fARJsSMTQMiFEDkVdG5SYSJftngAeQYsWGFBrY,R3t27LaJTx51tzV9k7gnceP7GmS7Tr3z4jsxq26XP9A

La Péninsule de Reykjanes est connue pour ses formations volcaniques, ses sources chaudes, ses nombreux phares et bien sûr son fameux Lagon Bleu. Escale idéale sur le chemin de retour vers l’aéroport.

Les attraits de la Péninsule de Reykjanes : Tjornin, Solar Voyager, Perlan, Esja, Hofdi et le Lagon bleu

 

SUD

Les attraits du sud : Thingvellir, Gullfoss, Geysir, Kerid, Skálholt, Seljalandsfoss, Skógafoss, Hekla, Thjórsárdalur, Dyrhólaey, Vík, Skaftafell, Jokulsárlón, Hofn, Vatnajokull, Skaftafell, Jokulsárlón, Hofn, Vatnajokull

Þingvellir_from_the_information_centre

(Source de l’image : Office du tourisme de l’Islande – Droits d’utilisation acceptés)

Région la plus densément peuplée de l’Islande, aussi nommée le fameux Cercle d’Or, le sud du pays a de superbes sites historiques : tels que le Parc national de Thingvellir et les Plaines du Parlement Althing, créé en l’an 930. Une nature florissante de plages noires, calottes glaciaires et de volcans encore actifs offrant de nombreuses possibilités de randonnées..

 

 

 

On ne compte plus les énormes chutes dans le pays ! Celles de Gollfoss en valent vraiment la peine même pendant l’hiver, plongeant sur 2 niveaux de 11 et 21 mètres et ensuite vers une crevasse de 32 mètres.

LwSzKJ9god7r3caUa7_vvcfT5OFp6mDD3dSlgnREd4Q

3ieRJQyLNFuqGP3zG5XEbVC5lXDkcCgg5JbFzy5OdU0

zxgu_u74l5T7b7lXNAUxxzvpU1_pSJJ7Ut2N2uSHhY0

WFKhTl6KK6Ttt6GDHd6rpQjetONPbNKXgsJymrBByQM

Le sud est également célèbre pour sa splendeur géologique, où les plaques tectoniques eurasiennes et américaines étirent littéralement le pays. Pour les amateurs d’aventure douce, plongez dans la Fissure de Silfra aux eaux extrêmement claires. Muni d’un bon  »dry suit », la température de 2 degrés Celsius de l’eau vous sera tolérable pendant un moment !  (C’est définitivement l’une de mes expériences COUP DE COEUR en Islande ! Unique !

Poursuivez en après-midi par la visite d’un tunnel de lave, accompagné de votre guide spéléologue. claustrophobes s’abstenir !

am Strokkur Geysir

(Source de l’image : Office du tourisme de l’Islande – Droits d’utilisation acceptés)

Vous passerez assurément par la zone géothermique de Geysir, qui a donné le nom à tous les autres geysers. Celui-ci ne jaillit plus mais son petit frère, le Strokkur, le fait, lui, sur une base régulière à toutes les 10 minutes. Vous entendrez bien des  »Ah » et des  »Oh » !

-GSbrIIBi_HhFabftqky9Z7IPlk5cBTq7JbWbFFe-4g,knwQg_ig0rE9rpoAsjebvH9Enuyr6OXUanq_2B6ZoFw

C’est aussi en Islande que j’ai découvert l’existence de la fameuse série  »Game of Thrones » avec une guide des plus passionnées qui nous a raconté l’envers du décor sur certains lieux où ont été tourné des premières scènes !

1321_on

L’Islande se visitant à l’année longue a aussi bien développé son offre de tourisme hivernal ! J’ai ai justement profité embarqué à bord d’un immense camion afin de voyager sur les glaciers pour ensuite prendre part à une balade en moto-neige ! (Malheureusement, la carte mémoire de mon appareil photo a pris le froid…)

 

EST

Les attraits de l’est : Djúpivogur, Minéraux de Petra, Reyðarfjörður, Lagarfljót

76514841

(Source de l’image : Office du tourisme de l’Islande – Droits d’utilisation acceptés)

La région de l’est est parsemée de montagnes et fjords creusés par le glacier durant la dernière glaciation. On y retrouve aussi de petits ports de pêche forts sympathiques. Les fjords de l’est sont connus pour leur variété de musées, entre autres d’histoire ou de minéralogie. Vous pourriez même repérer des rennes sur votre chemin.

 

NORD

Les attraits du nord : Jokulsárgljúfur, , Dettifoss , Ásbyrgi, , Húsavík , Musée de la baleine, Akureyri, Kjarnaskógur, Nonni Maison, Siglufjördur, Dalvík, Dimmuborgir, Mývatn, Krafla

image07mynf37060711_iceland_03

(Source de l’image : Office du tourisme de l’Islande – Droits d’utilisation acceptés)

Les paysages du nord de l’île sont variés et présentent des régions agricoles vertes, des champs de lave ou bien encore des déserts arides. Vous pouvez admirer des paysages lunaires, observer phoques et baleines en mer, les oiseaux au Lac Myvatn, ou bien apprécier l’atmosphère agréable de la petite mais pittoresque ville d’Akureyri.

OUEST

Les attraits de l’ouest : Fjords de l’Ouest, Hólmavík, Ísafjordur, Musée maritime Ísafjordur, Bolungarvík, Hornstrandir, Tingeyri, Látrabjarg, Dynjandi, Patreksfjordur, Stykkishólmur et Flatey 

1054_on

© Crédit photo : Marcel Mueller, photographe et guide professionnel / Voyages photos Esprit d’Aventure

Pour un périple de 2 semaines et plus, ne manquez pas les fjords de l’ouest, en grande partie une réserve naturelle non habitée, réservée aux randonneurs et kayakistes. Au intéressant au niveau culturel, d’expositions sur la sorcellerie aux festivals de musique pop de grande envergure.

HAUTES TERRES DU CENTRE

1055_on

© Crédit photo : Marcel Mueller, photographe et guide professionnel / Voyages photos Esprit d’Aventure

Si vous avez le temps et l’envie de sortir davantage des sentiers battus, parcourez les hautes terres inhabitées du centre. Difficile de vraiment les décrire… il faut le voir pour le croire ! Que vous voyagiez en 4×4 ou à pied, découvrez des espaces intacts d’une beauté désolée, lacs, champs de lave, crêtes couvertes de mousse, montagnes multicolores et calottes glaciaires. Juste en empruntant les pistes, traversant les torrents, est une aventure en soi !

1066_on

© Crédit photo : Marcel Mueller, photographe et guide professionnel / Voyages photos Esprit d’Aventure

N’hésitez pas à discuter avec nos spécialistes Islande chez Esprit d’Aventure et vous inspirer de nos idées d’itinéraires de voyage sur mesure !

Publicités

De Flores vers les Gilis… en voilier…

R003-011

De retour pour vous reparler de la suite de mon premier périple en Indonésie de 2006, traversant les îles à l’est de Bali…

R007-025

R007-024

R007-022

Vol vers Ende, sur l’île de Flores, un peu plus isolée à l’est, où une incroyable végétation luxuriante de bambous, de cacaoyers et de vanilliers nous attend. Au petit matin, ascension du volcan Kelimutu et de ses 3 lacs cratères multicolores, changeant de couleurs selon la lumière. Malheureusement, ça s’est résumé à un brouillard opaque ! Les routes sur l’île de Flores sont assez terribles, mais les vues à couper le souffle valent la peine d’avoir quelques maux de cœur.

R008-004

R007-032

R008-006

En passant par des plages de pierres bleues, rendez-vous à Riung pour une excursion en bateau, tuba et masque en main, au travers des 17 îles. En passant par une île recouverte de mangroves où des milliers d’énormes chauves-souris de 1-2 mètres de long, ailes déployées, viennent se nourrir de fruits. Une vraie scène d’un documentaire du « National Geographic ».

R008-026

R008-027

R008-032

Visite des villages autour de Bajawa, où les sacrifices de buffles sont encore coutume. On dit que le chef du village, par son rituel, réussi à convaincre le buffle de son sort !

R008-029

R008-030

R008-031

Chaque hutte est aussi identifiée par une statuette représentant un personnage féminin ou masculin selon qui est en charge derrière la porte fermée !

R003-021

R008-025

Arrêt à Luanbanbajo, village de pêcheurs afin de partir en excursion sur les îles accompagné d’un « ranger » (haut de 1 mètre avec un frêle bâton en bois pour nous protéger !?!), nous voilà au milieu de la savane de l’île de Rinca en espérant apercevoir un dragon Komodo, long de 3 mètres. Un des seuls endroits au monde où l’on retrouve encore cet animal d’allure préhistorique. Vraiment impressionnant!

R003-032

Nous avons dû poursuivre notre chemin de retour en voilier en passant par l’île de Subawa et une foule de petits îlots. Quel dommage !!! Tous les traversiers et autobus étant annulés pour une période indéterminée et tous les vols étant complets pour plus de une semaine, voilà notre seule option, soit une espèce de bateau-karaoke. Drôle d’ambiance le premier soir avec tous les voyageurs venus fêter, on a bien ri ! Un équipage adorable et de belles rencontres pendant ces trois jours sur l’eau. Que de moments magiques à lever les voiles ou assis sur la pointe du bateau, le vent fort, et ce panorama de volcans au loin…

La voile me passionnait déjà beaucoup à l’époque !

R012-021

Débarcadère à l’île de Lombok à la plage de Sengigi. Destination les îles Gilis, réputées pour leurs énormes et magnifiques tortues, traçant leur chemin à travers de forts courants. Wow, tout un exercice que d’essayer de les suivre sous l’eau, accrochés aux flotteurs du bateau ! Nous avons quand même eu une sacrée frousse en revenant au coucher du soleil, traversant des vagues hautes de 5 mètres, à bord d’une chaloupe transformée en un style de catamaran. L’équipage, lui, était mort de rire… Nous, morts de peur ! Pendant notre séjour, nous nous sommes posés sur l’île de Gili Trawangan, un peu plus animée à l’époque avec ses hôtels, restaus et centres de plongée.

Aujourd’hui, je conseillerais plutôt de choisir Gili Air ou Gili Meno !

Prochain périple : Bali toujours, mais probablement Sulawesi et Papua !

Si vous avez envie d’en apprendre davantage sur l’île de Java, consulter le blogue suivant : https://espritdaventure.me/2013/03/07/au-pied-des-geants/

Si vous avez envie d’en apprendre davantage sur l’île de Bali, consulter le blogue suivant : https://espritdaventure.me/2015/03/29/bali-lile-des-dieux-periples-de-2006-2013-2014-a-2015/

 18

Bali, l’île des Dieux… Périples de 2006, 2013, 2014 à 2015…

Je sais que ça fait un bout de temps que je n’ai pas pris le temps d’écrire sur le blogue… Disons que j’avais un bouquin sur le feu pendant ce temps ! Mais j’aurai une foule de péripéties à vous rencontrer dans les prochains mois : Vancouver, Toronto (je sais, c’est un  peu moins exotique !), Hawaii et Seoul en 2014 ET l’Islande en 2015…

79

Toutefois, comme mes pensées me ramènent souvent à Bali… l’île des Dieu… et que j’y suis retournée pour une troisième fois, en retraite d’écrire, en décembre 2014-janvier 2015, c’est vraiment de ce coup de coeur que j’ai envie de vous parler en ce moment !

En plus, dans quelques mois, entre mai et octobre, c’est le meilleur temps pour y aller !

J’y ajouterai aussi des brides de mon premier voyage à Bali en 2006…

 14

22

L’Indonésie, aussi longue que le Canada, est en fait un ensemble de 17 000 îles, la plupart volcaniques, mais seulement 2000 d’entre elles sont habitées.

P1070316

P1070323

P1070322

Retrouvailles avec l’île de Bali pendant 1 mois. Que des gens accueillants et souriants ! À chaque fois, je retombe en amour avec l’endroit ! Arrivée à Denpasar, direction les plages de Sanur où je rencontre mes partenaires d’affaires. Le lendemain, en route vers le nord, redécouverte de quelques temples classiques de Bali. À Tampaksiring, randonnée au travers du complexe de temples hindous de Gunung Kawi, abritant de multiples mausolées hauts de 7 mètres et taillés dans le roc. Vraiment impressionnant !

P1070331

De belles rencontres aussi avec les paysans travaillant dans les rizières le long des sentiers. Randonnée autour du volcan Batur, l’un des symboles de Bali, où l’on retrouve un superbe lac au pied de ce dernier.

4

P1070338

Fin de journée, en pleine cérémonie, au temple mère de Bali : le temple Besakih, perché à près de 1000 mètres sur les flancs du volcan Agung. De longs escaliers nous amènent aux portes de ce complexe, des plus significatifs pour les Balinais, de 23 petits temples étalés d’une terrasse à l’autre. Habillé de blanc et portant fièrement le sarong, un village y est venu célébrer suite à la crémation de l’un des leurs, apportant leurs offrandes.

83

10253819_915416328477398_6814922901187779516_n

Plus tard, pendant le séjour, je découvrirai le Palais sur l’eau de Tirtagangga, littéralement « eau du Gange », ou les sources sont réputées pour être sacrées. On y saute d’une dalle en nénuphar à l’autre !

84

palace-taman-ujung

Enfin, le Palais d’eau d’Ujung, beaucoup moins touristique, était celui du dernier souverain de Karangasem. Les arbres en fleurs rendent l’endroit bien romantique ! Autrefois, encerclé de jets d’eau somptueux, il a été quelque peu ravagé par l’éruption du mont Agung de 1963.

80

8

Je me suis offert ce merveilleux cadeau de me poser, pendant 1 mois, au milieu des rizières étincelantes de Sidemen, un endroit idyllique ! Mon paysage favori pour décrocher ! Malgré que les journées furent bien occupées avec les correspondances de l’agence, j’ai pu prendre le temps de poursuivre le livre (but premier de ce voyage !) ainsi que de faire le bilan de mon année ! Je souhaite à tous de se donner la chance de prendre ce genre de pause dans une vie !

shantiasa-01

shantiasa-03

shantiasa-04

De ma petite villa de 3 chambres, où j’occupais tout l’étage du haut, la vue sur les rizières et les collines environnantes sont tout simplement sublimes ! Une superbe piscine à débordement, un coin massage en plein air et un petit restau à aire ouverte comblaient le tout ! Voyageant en saison des pluies (parfait pour écrire !), je me doutais bien que je profiterais de plus de tranquillité. C’était presque gênant d’être la seule cliente ! Les gens travaillant à la villa ont été adorables, essayant de leur mieux de me concocter de petits plats végétariens ! J’ai aussi fait de belles rencontres d’autres voyageurs pendant le congé des fêtes !

P1070326

(Source de l’image : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptés)

La grande contradiction dans tout ça c’est qu’en pensant m’isoler afin de venir chercher le calme, je suis aussi tombée en pleine période des fêtes de Galungan, commémorant la victoire de Dharma sur Adharma. La célébration marque aussi la période où les esprits visitent la terre et se termine 10 jours plus tard par les fêtes de Kuningan lorsque ces derniers repartent vers les cieux ! J’ai eu la chance de participer aux célébrations, hautes en couleur, avec les gens du village ! Mais j’avais presque oublié comment les gens ici ont une sorte d’obsession des feux d’artifice et des pétards (bannis chez nous !) Alors, disons que j’ai pris ça en riant et que j’ai profité de ma pseudo tranquillité, en sursautant à l’occasion et en admirant les feux d’artifice tous les soirs !

25

La veille du Nouvel An, à Sanur, fut aussi mémorable où je n’ai jamais vu autant de feux d’artifice ! L’année a débuté par un lever de soleil sur la plage en apercevant les petits bateaux de pêcheurs partir au loin !

traditional-penjor-ubud-Bali

Pendant ces fêtes, chaque famille dépense une petite fortune pour arborer leur entrée d’un « penjor », une longue perche de bambou effilée, décorée de feuilles de cocotiers et de longues bandes de tissu blanc et jaune. Le long du « penjor », une petite cage en triangle fait de bambou, appelé sanggah cucuk, contient les offrandes. Le « penjor » symbolise la domination du bon (dharma) sur le mal (adharma), mais on l’utilise aussi lors des mariages, de spectacles et pour souhaiter la bienvenue à un invité d’honneur.

5

R013-004

Lors de mon premier passage en mai 2006, j’avais plutôt fait le tour classique (mais des plus touristiques !) que la plupart des plus jeunes voyageurs feront encore aujourd’hui ! Arrivée aux plages de Kuta sur l’île de Bali, un petit paradis pour les surfeurs. Si on aime le nightlife, c’est l’endroit ! Intéressant de constater que même si le coin est des plus commerciaux, on y conserve encore plusieurs traditions, comme le port du sarong et l’offrande matinale : de petits paniers de fleurs en guise d’offrandes en face de chez soi… Les temples orangés sont assez simples, mais ornés de superbes sculptures de personnages mythiques et danseuses apsaras. On prend même le soin de vêtir chaque statue d’un sarong.

6

10

En traversant les rizières et les marchands de sculptures sur bois et de pierre, on rejoint Ubud, le centre artistique de l’île de Bali. On la surnomme aussi la ville des temples avec leurs petits toits de chaume bien taillés ! L’un des meilleurs endroits pour assister à un spectacle de danse traditionnelle, haute en dorures, caractérisée par les mouvements des doigts et l’expression exagérée des yeux. Ça m’a les danses kathakali au Kérala, au sud de l’Inde. De belles balades à pied à faire dans la fameuse « Monkey Forest » et en vélo au milieu des rizières environnantes !

16

Déjà habité par une communauté d’expatriés depuis bien longtemps, aujourd’hui, lorsque je suis repassée à Ubud en janvier 2015, j’ai été quelque peu surprise. Boutiques hippie-bio-chic, écoles de yoga à profusion, restaurants végé-vegan, cafés lounge, hôtels-spas luxueux, etc.. Mais, tout ce va-et-vient touristique vient aussi avec la sollicitation constance des chauffeurs de taxi et de moto et les vendeurs d’excursions… Tout dépend de ce que l’on recherche, mais il faut le savoir avant d’y mettre les pieds ! J’ai eu la chance de revoir une amie de New York qui était de passage pour y pratiquer le yoga justement !

 

(Source de l’image : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptés)

Évidemment, à l’époque, un voyage sans la découverte des fonds marins était impensable (Mike venait de recevoir sa certification de « dive master » !)… Plus à l’est, direction Tulamben afin de profiter de la vie qui s’est créé autour d’un ancien navire de guerre américain échoué en 1942 de 120 mètres de long. On y plonge avec de gigantesques poissons, des anguilles de sable nageant à la verticale, etc..

Aujourd’hui, la petite ville touristique d’Amed juste à côté est habitée par plusieurs expatriés qui ont ouvert des commerces d’écoles de plongée, restau et guest houses. 

Je vous reviens dans 1 ou 2 semaines sur mon périple en 2006 aux îles de Flores, Subawa et aux Gilis.

Si vous avez envie d’en apprendre davantage sur l’île de Java, consulter le blogue suivant : https://espritdaventure.me/2013/03/07/au-pied-des-geants/

69

Les îles paradisiaques d’Andaman

Avec tous les évènements, positifs certes, depuis notre retour d’Asie en mai dernier, disons que j’avais quelque peu négligé le blogue. Rien n’empêche que je rêvais tellement de partager avec vous la suite de nos aventures de ce troisième superbe long séjour en Asie.

Au départ du Sri Lanka (voir blogue précédent), il nous fallait passer par le sous-continent indien. Quelle bonne occasion pour Mike qui ne connaissait pas! Court séjour à Chennai (Madras) qui nous a paru disons bien calme, ordonnée et d’affaires (à comparer l’Inde que j’ai connue en 2004). Les vaches sacrées se baladant dans les rues, se nourrissant de tout, nous rappellent quand même que nous sommes en Inde! Bien sûr, une expérience dans ce pays fascinant n’est rien sans profiter de son incroyable gastronomie… même à s’en rendre malade! Miam!

P1050192

P1050150

Deux semaines de vraie farniente (et j’insiste sur ce point, car me connaissant c’est plutôt rare!) aux îles paradisiaques d’Andaman. Wow wow rewow! Les iles d’Andaman et de Nicobar, sont littéralement un paradis perdu. Appartenant à l’Inde, mais situées tout près de la Birmanie au milieu de la Baie du Bengale, ces îles offrent une expérience des plus authentiques et sauvages!

P1050179

P1050252

Pratiquement inaccessibles pendant des siècles, pleines de mystère et de légendes, les îles Andaman ont tout juste commencé à émerger sur la liste des endroits à ne pas manquer dans le monde. Grâce à un contrôle strict du gouvernement, dû au passé pénal, et les nombreux efforts déployés par les écologistes, plusieurs des 572 îlots sont interdits d’accès. Et ce, surtout afin de protéger les quelques tribus qui y vivent encore de façon très traditionnelle depuis la nuit des temps. Une très bonne initiative du gouvernement! On se souvient que suite au Tsunami de 2004, certains organismes avaient essayé de porter secours à certains peuples en leur apportant des vives. Cependant, leur mission de sauvetage n’avait pas connu un grand succès, comme leurs hélicoptères s’étaient fait attaquer de flèches et de lances…

P1050251

P1050412

Arrivée à Port Blair, sur l’île principale, afin de prendre le pouls et se balader dans les marchés colorés. Mike a pu profiter d’une vraie expérience chez le barbier indien! Rasage de près arrosé d’une foule de produits! Le massage l’a presque achevé!

P1050185

P1050196

Votée la plus belle plage d’Asie par la revue Times en 2004, la plage no.7 sur l’île d’Havelock est effectivement à couper le souffle! Sable blanc très fin et eau turquoise des plus claires à perte de vue! Je ne me serai jamais autant baigné, un vrai plaisir! Vous direz sûrement que la plupart des plages se ressemblent, mais je suis restée bouche bée devant celles-ci. Nous devons traverser une forêt, peuplée d’arbres aux formes étranges et aux allures enchantées, avant de se rendre à la plage. C’est vraiment magique!

P1050369

P1050319

P1050454

P1050457

L’hôtel (j’en garde le secret pour l’instant) doit en fait son succès à Rajan, un éléphant de 64 ans, venu de la région du Kérala, au sud du sous-continent indien. Notre seul voisin pendant tout le séjour qui se frayera un chemin, en face de notre tente, vers son bain quotidien matinal, accompagné de son mahout. Eh oui, Rajan aime aussi bien nager avec les plongeurs en apnée ou en bouteille!!! Il serait sûrement possible de le faire avec n’importe quel éléphant, mais le risque de se faire blessé serait presque imminent. Rajan, lui, s’est habitué aux nageurs à ses côtés. Ce dernier est cependant libre de nager ou non suivant ses envies! Imaginez… Nager dans des eaux turquoise à côté de cet immense animal arborant deux belles défenses ivoire… Une expérience des plus uniques!

images 1

(Source de l’image : Office du tourisme de l’Inde – Droits d’utilisation acceptés)

P1050413

P1050433

En vidéo, voici un petit extrait de l’émission : Mordu de la pêche avec Cyril sur Canal Évasion :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=IPnuOmexFUQ

Nous logeons en tente deluxe à trois immenses compartiments. J’ai l’impression d’être dans un palais de Maharaja! À part les quelques attaques spontanées d’insectes de différentes espèces et d’immenses mille-pattes, la sensation de prendre sa douche dans une salle de bain à moitié extérieure est toujours bien exotique!

P1050212

P1050216

P1050325

Nos journées se résument ainsi : de délicieux repas indiens, repos en amoureux ç la plage, plongée en apnée, randonnée, yoga, massage… Quel environnement des plus inspirants pour avancer l’écriture de mon livre! Mike est au rendez-vous presque tous les soirs pour chanter avec Cristobel au bar! On fera de très belles rencontres!

P1050266

(Source de l’image : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptés)

P1050234

(Source de l’image : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptés)

Retour sur le sous-continent afin de redécouvrir ce coup de cœur qu’était Calcutta (Kolkata). J’en garde un souvenir bien significatif de mon séjour en 2004 au Centre de Mère Teresa avec mon ami Xavier. Enfin, on se sent bien en Inde avec tout ce qui vient avec… le bruit, les senteurs d’encens, le chaos, les marchands de samossas et de pan (noix de bétel enrobé d’une feuille à mâcher) à tous les deux coins de rue,… Visites de plusieurs monuments anglais, de la période du Raj où des troupeaux de chèvres viennent brouter les fleurs. Balade dans les marchés à s’étourdir, afin de se tracer un chemin vers le fameux temple de Kali, la déesse aux huit mains… Pieds nus, colliers de fleurs orangées, nous rejoignons la procession. Une foule de gens se pousse, souhaitant remettre en mains propres leur offrande aux sâdhus et se faire toucher par celui-ci en guise de bénédiction. Moment de panique, tellement il y a de monde et que nous sommes confinés dans un endroit beaucoup trop petit pour nous tous! Je peux lire une certaine terreur dans les yeux de plusieurs (pourtant habitués à ce genre de situation). Nous arrivons finalement à sortir de ce chaos et à rejoindre les autres sâdhus dans la salle de méditation. Bien sûr, la curiosité de Mike ne peut pas l’empêcher de jaser avec eux. Tous les gens autour semblent ne pas approuver sa démarche, pourtant eux, les sâdhus semblent bien heureux de pouvoir discuter de tout et de rien. Une autre planète!

2013-05-04 14.02.25

2013-05-04 12.57.03-1

Profitez-en pour consulter le lien ici-bas et vous donner des idées pour votre prochain périple :

http://www.esprit-daventure.com/fr/voyage/146-decouverte-de-port-blair-et-repos-sur-l-ile-havelock-andaman.html

http://www.esprit-daventure.com/fr/voyage/147-au-retour-des-fetes-sejour-revitalisant-et-anti-stress-aux-iles-andaman.html

P1050470

Le vent dans les voiles

Après encore quelques changements de bateau et de destination, toujours dans le but de faire davantage de voile et d’avoir le coeur plus léger en meilleure compagnie, nous venons de passer quelques superbes semaines sur un autre grand voilier.

2013-04-01 11.33.41

564614_10152727977665360_680923432_n

Nous voguerons aussi avec des amis significatifs et nous ferons aussi des rencontres bien sympathiques… Ce fut un plaisir de rejoindre Laurent, avec qui j’avais naviguer en Turquie il y a 2 ans. Nous avons pensé à toi Sabrina! Peut-être avec des soirées un peu trop arrosées par contre… Mais de bonnes bouffes!

Koen Thailand 2013 - 643

Koen Thailand 2013 - 639

J’essaie de participer et de pratiquer autant que je peux afin de prendre de plus en plus d’expérience de voile! Je suis vraiment dans mon élément!

2013-03-25 16.17.43

2013-03-26 16.32.02

2013-03-28 10.33.46

2013-03-26 15.23.45

Découverte de petits lagons cachés au milieu d’énormes pics rocheux aux impressionnantes stalatiques. Nage parmi les forêts de mangroves, comme l’eau est si claire. La lumière sur les eaux turquoises, surtout en fin de journée, est splendide!

2013-03-26 16.23.46

2013-03-26 10.21.25

2013-03-26 09.53.40

2013-03-30 08.20.22

La plongée est merveilleuse… Belle visibilité et des dizaines d’espèces de poissons jaunes fluos et bleus électriques, tortues, murènes, crabes,… En fin de journée, d’énormes bancs de poissons se rassemblent pour se nourrir du corail multicolores. C’est presque intimidant!

065-IMG_8954

2013-03-28 10.29.20

018-IMG_8899

032-IMG_8917

Balades sur de petites îles désertes aux plages de sable blanc couvertes par endroit de Bernard l’hermites. Une île abritera même d’immenses paons! Quelquefois, on se fait prendre par la marée qui remonte comme la plage est bien étroite entre deux petits îlots. Visite de villages flottants de pêcheurs musulmans.

2013-04-01 10.52.48

2013-03-25 10.09.25

2013-04-01 09.22.51

Coucher à la belle étoile, à tous les soirs, comme il commence à faire vraiment chaud et humide en Asie à cette période! Rien de mieux pour s’endormir que le mouvement d’un bateau!

2013-03-26 16.31.21

2013-03-29 18.24.42

J’aurais poursuivi mon périple en voile, étant le but premier de ce voyage. Je dois dire que c’est l’un des endroits où je me sens le plus à l’aise avec moi-même… Mais il faut accepter que les choses bougent beaucoup dans la vie comme en voyage!

Et le Sri Lanka m’appelle!

Et le temps file!

Koen Thailand 2013 - 655

La vie à bord

Après tant de changements, péripéties et imprévus, nous avons finalement embarqué à bord du premier catamaran à Port Dickson, en Malaisie. J’ai appris, d’une certaine façon, a démonter et a réparer presque tout ce qui est possible sur un bateau… Espérons que ça servira pour le futur!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

2013-03-09 16.15.10

Repos à la marina et à la plage. Navigation dans les alentours. Visites de superbes voiliers afin d’en apprendre davantage sur la vie à bord et de partager quelques coupes de vin blanc!

Raptor from top of Hastings_3

2013-03-02 15.06.39

Traversée pendant plusieurs jours, sans arrêt, de la Malaisie vers Phuket, en Thaïlande. Toute une folle expérience de naviguer la nuit! Mike et moi faisons une superbe équipe, lorsque nous sommes en poste, afin de surveiller si on ne frappe pas un tronc d’arbre ou que l’on ne se dirige pas vers un objet non identifié… Les yeux rivés sur nos cartes électroniques et nos jumelles à la main, c’est un travail qui nous occupe sans arrêt!

2013-03-10 13.39.19

Le contraire m’aurait surprise, mais je suis quand même choquée que l’on traverse tant de déchets laissés en mer, par les pêcheurs ou autre. Ce fléau du plastique! (Ce même bateau a déjà traversé ces îles de déchets, au milieu de l’Océan Pacifique, à la grandeur du Texas.)

La plupart de nos références, apprises lors de nos cours de voile, ne s’appliquent pas vraiment ici disons… Lumières rouges, vertes, blanches et même bleues sont utilisées à la guise des pêcheurs… Ou tout simplement éteintes… La coutume veut aussi que lorsqu’un bateau arrive à nous couper c’est en fait car il essaie de nous «voler notre chance»!

Le reste du temps, Mike cuisine ou jase. De mon côté, j’essaie de travailler sur mon livre. Plus tard, nous aurons l’opportunité de pouvoir plonger aux Maldives! Les couchers de soleil sont extraordinaires, surtout lors d’une mer d’huile! Nous avons même eu la chance d’être accompagnés de familles de dauphins s’amusant autour du bateau pendant que le soleil se couchait… un vrai cliché je sais… mais que de chance!

2013-03-10 18.27.38

2013-03-10 18.31.43

Retour à nos anciens amours vers Railay Beach, où l’on s’est connu Mike et moi il y a 8 ans. Ce coin de pays féérique aux immenses pics rocheux orangés et aux eaux turquoises! Nous y avions passé un autre long séjour (surtout Mike), il y a 7 ans. Mais, même si j’ai continué à envoyer des clients depuis ce temps, je suis tout de même surprise des énormes changements. Mike n’en revient juste pas. Tout la péninsule est maintenant peuplée d’hôtels, de cafés, de bars et de restaurants. C’est tellement bondé de touristes! Nous avons quand même retrouvés plusieurs anciens amis et visages connus, mais l’expérience est bien différente.

(Source de l’image : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptés)

beache-railey-pg_677815n

L’escalade est aussi bonne qu’avant! Les vues d’en haut et sur les lagons sont à couper le souffle! Tex, ami de longue date et en fait le premier à avoir enseigné l’escalade sur Railay Beach en 1991, me rappelle que la roche, elle, ne change pas! J’adore autant sa spiritualité à propos de l’escalade, un vrai grimpeur passionné!

2013-03-14 11.14.17

2013-03-14 12.46.26

2013-03-14 11.05.29

2013-03-14 11.31.43

2013-03-14 11.30.25

2013-03-14 12.13.17

C’est toujours le risque de retrouver un endroit si significatif après de nombreuses années. Je crois que c’est aussi le genre d’endroit qui peut devenir bien spécial pour une multitude de gens, donc ils veulent bien sur y revenir et même le  redécouvrir avec leurs enfants maintenant! malheureusement, le tourisme de masse crée rarement un bel effet sur le paysage et la nature!

Nous nous sommes retrouvés sur Ton Sai, la baie d’à côté, où l’ambiance relax avec les rasta du coin n’a pas encore changée. Un Railay Beach d’il y a 10 ans! De nouveaux souvenirs à ramener avec soi, comme la vie change!

images

(Source de l’image : Office du tourisme – Droits d’utilisation acceptés)

2013-03-13 14.18.32

10085754-belle-roches-vertes-au-railay-beach-krabi-thailande

Revisite d’une bonne amie artiste, Chachada, avec qui Mike avait travaillé suite au Tsunami, à Takuapa, près de Khao Lak. Nous l’avions visité il y a 7 ans, mais les choses à ce moment n’avaient pas beaucoup changées suite au désastre! Maintenant, la vie est bien différente! Des peines et des bonheurs de revisiter certains coins affectés! La vie a repris son cours normal pour la plupart, peu importe la façon! Que de plaisir à se balader dans la région à la découverte de chutes cachées entourées d’arbres flamboyants de fleurs rouges, de temples bouddhistes peuplés de singes, d’éléphants mangeant sur le bord de la route… Les marchés locaux, surtout fréquentés par des Birmans en exil, sont une expérience culinaire incroyable : jus de canne à sucre, petites crêpes au coconut et aux fèves rouges, curry, déserts de gélatine enveloppés dans des feuilles de bananiers, mangues et riz collant, melons d’eau jaune, brochettes de fruits de mer, feuilles de bergamote, citrouilles, chili, minis sushis,…et les fameux insectes (vers et sauterelles) grillés…

Thaïlande…une seconde maison!

2013-03-16 18.32.03

2013-03-17 12.06.16

à71951_446575318752657_261463267_n

2013-03-17 16.52.50

2013-03-17 17.56.04

Si vous souhaitez en savoir davantage ou encourager notre amie artiste, Chachada, qui enseigne aux enfants provenant de milieux défavorisés, voici le site web général : http://www.littlehandfoundation.com

Sinon, via mon profil Face Book, vous pouvez la retrouver et consulter sa page Face Book.

Merveilleux parcours des tortues de mer

Au départ de Sandakan, important port de pêche, nous rejoignons l’île de Sellingan, dans la mer de Sulu. L’île porte aussi le nom de celle aux tortues et fait partie d’un parc marin protégé composé de trois îles. En chemin, plusieurs minuscules villages de pêcheurs habitant de simples petites huttes sur pilotis colorées. L’île est vraiment paradisiaque… magnifiques plages désertes de sable blanc et mer turquoise… immenses palmiers dont les racines sortent de la terre… arbustres d’ibiscus rouges. Parfait pour la plongée à la découverte des poissons clowns (« Némo ») cachés dans les anémones.

2013-02-08 05.32.09

Le parc est en fait l’un des plus importants centres de protection et d’incubation des tortues au monde. Nous sommes que quelques-uns à pouvoir accéder à l’île par jour et à être témoin de ce super phénomène. Les tortues de mer atteignent leur maturité sexuelle seulement entre 20 et 50 ans. Mais malgré tout, elles reviendront pondre leurs oeufs sur la même île où elles sont nés. À des milliers de km, et malgré le fait que leur cerveau a la taille d’un petit pois, elles se souviendront où elles sont nées!

À la tombée de la nuit, nous assistons à la ponte de 54 oeufs d’une immense tortue d’au moins 1 1/2 mètre de diamètre. Celle-ci entre dans une sorte de transe pendant la ponte. En général, elles pondent environ 100 oeufs à chaque fois, qui peut se répéter 5-6 fois dans l’année

2013-02-07 19.41.07

Les oeufs sont tout de suite récoltés et transportés à la pouponnière extérieure où ils seront recouverts de terre et entourés d’un filet, afin de les protéger des prédateurs, pendant environ 2 mois. Surprenant d’apprendre que la température extérieure, pendant leur incubation, déterminera le sexe : climat plus chaud pour les femelles et climat plus froid pour les mâles!

2013-02-07 19.41.20

Ensuite, les minuscules bébés (5 cm de long) sont relâchés dans l’eau afin de poursuivre leur route (43 bébés cette nuit-là) et ce, toujours à la noirceur. J’ai presque pleuré en les voyant essayer de trouver leur chemin vers la mer! Plusieurs ne survivront pas à cette dure épreuve, laissés à eux-mêmes

Pour en savoir plus, consultez le site suivant : http://turtleislandborneo.com

 

2013-02-10 13.18.33

Découverte des petites îles de Mantanani, cette fois-ci logées dans la mer du sud de le Chine. Wow, j’ai rarement été en bateau sur une mer aussi agitée. C’est presque paniquant! Les îles sont superbes, entourées de forêts de mangroves qui poussent dans le sable. Sieste dans le hamac sous la pluie…et bouteille de blanc! Plongées incroyables afin d’apprécier les coraux colorés, suivant la forme de cerveau, encore intacts.

2013-02-10 13.16.23