Unique Galapagos – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 29 octobre 2016

– Par Ariane Arpin-Delorme

702_on-v-croisiere_aux_iles_galapagos_et_decouverte_de_l_amazonie

Qui ne rêve pas depuis son tout jeune âge d’accoster d’île en île afin de découvrir la faune endémique des mystérieuses îles Galápagos ?

Le seul mot « Galápagos » nous amène à nous imaginer dans la peau d’un grand explorateur ou naturaliste, tel Darwin, à la rescousse des dernières espèces terrestres !

Avant ce voyage aux Galápagos, je ne semblais pas démontré un intérêt si poussé pour l’observation de la faune. Mais à ma grande surprise, il fut impossible de rester indifférente lorsque j’ai posé les pieds sur ces iles mythiques ! Ce fut sans aucun doute l’un de mes plus beaux coups de cœur de voyage !

699_on-v-croisiere_aux_iles_galapagos_et_decouverte_de_l_amazonie

Intéressant de savoir que ces îles volcaniques situées sur un point chaud de la terre se déplacent. La rencontre d’un courant froid polaire et d’un courant chaud péruvien créé donc un tourbillon nourrissant une faune et une flore exceptionnelles et uniques.

Ces îles enchantées se caractérisent par une spécificité différente sur chacune d’elles. Accompagnée de mon guide naturaliste des plus expérimentés, j’ai pu découvrir une multitude d’espèces endémiques aux îles ; lions de mer, iguanes marins et terrestres, oiseaux « bobbies » aux pieds palmés turquoise, oiseaux « frigates » à la gorge enflée rouge, crabes rouges, pélicans, albatros, cormorans, tortues, flamants roses,… Et j’en passe !

701_on-v-croisiere_aux_iles_galapagos_et_decouverte_de_l_amazonie

Je suis en fait embarquez à bord d’un catamaran confortable afin de vivre une expérience inoubliable pendant cinq jours et ce, avec un petit groupe de vingt voyageurs passionnés seulement à l’ambiance internationale. Profitant d’un service hors pair et attentionné ainsi que de vastes espaces communs pour relaxer, j’ai pris l’habitude de prendre l’apéro et un bain de soleil sur le pont. Avec en toile de fond, les oiseaux se laissant planer au-dessus du navire et les dauphins essayant de rattraper le rythme de celui-ci.

Considérant que l’on est quand même sur un bateau, j’ai quand même pu profiter d’une grande chambre et salle de bain privée. Et sans parler de goûter à une généreuse cuisine des plus variées.

Des croisières de 4, 5, 8, 11, 12 et 15 jours sont offertes. De plus, ces dernières suivent des itinéraires bien précis et doivent absolument respecter un horaire stricte et ce, afin qu’aucun navire ne visitent la même île en même temps. Nous naviguons de nuit afin de ne pas perdre de temps durant la journée.

698_on-v-croisiere_aux_iles_galapagos_et_decouverte_de_l_amazonie

Une taxe d’entrée de 100 $ US vous sera demandée à l’arrivée à l’aéroport de Baltra. Ces fonds servant entièrement à la conservation du parc national des Galápagos.

Je n’ai pas manqué de plonger en apnée et de faire du kayak tous les jours afin de jouer avec les lions de mer et observer les immenses tortues et requins.

Pour les voyageurs et plongeurs expérimentés bénéficiant d’un peu plus de temps, je conseille de passer quelques jours en hôtel au petit port touristique de Puerto Ayora, situé sur l’île de Santa Cruz. Vous pourrez donc profiter de cette chance unique de plonger en bouteille et de peut-être rencontrer quelques-unes des espèces les plus rares comme les requins marteau, les raies de toutes sorte, etc..

J’en rêve encore !

Pour davantage d’idées d’itinéraires et de tarifs :

http://www.esprit-daventure.com/destination/voyages-dans-les-ameriques/25-equateur-et-galapagos.html

Au pied des géants de l’Équateur – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 11 juin 2016

– Par Ariane Arpin-Delorme

 674_on

Offrez-vous cette belle surprise de découvrir l’Équateur, un périple définitivement moins touristique que dans les pays voisins. Gagnant en popularité, surtout auprès des familles, comme on s’y sent en toute sécurité et on y retrouve une gamme d’infrastructures confortables (hôtel boutique de Quito) et variées (séjours à la ferme). À noter que le gouvernement essaie de mettre l’accent sur la conscientisation de l’importance d’un tourisme durable (plus de trente parcs nationaux ainsi que des coopératives d’entraide pour plusieurs communautés rurales).

QUITO, CITÉ RAFFINÉE : Parcourez les ruelles de Quito, l’une des plus charmantes cités d’Amérique du sud. Son architecture coloniale, des bâtiments aux couleurs pastelles aux maisons abordant des balcons en fer forgé, démontre une imposante influence espagnole. Découvrez la rue aux 7 églises, construite suite à l’arrivée des conquistadores. Située à 3000 mètres d’altitude, les différents observatoires de la ville permettent de profiter d’une vue imprenable : le nord étant populaire, coloré et désorganisé ; le sud étant symétrique, affaires et huppé. Au nord de la ville, prenez pied sur la ligne imaginaire de la mitad del mundo ! Bouclez la journée par la visite du quartier rosso, à l’ambiance décontractée, afin de bien manger (essayez les soupes-repas !) et de prendre un verre.

683_on

AU PIED DES GÉANTS : Le pays compte en fait 56 volcans les plus impressionnants les uns que les autres. Pour mieux s’acclimater, une balade autour du lac-cratère Cuicocha ou bien vers le sommet du volcan Fuya Fuya est conseillée. Puis, partez en randonnée ou à cheval au travers des canyons afin de rejoindre le surprenant cratère aux eaux turquoise de Quilotoa. Pour enfin terminer par Chaupi où vous profiterez d’une vue impressionnante sur le populaire volcan Cotopaxi, rouge (pour sa concentration en fer) et blanc de neige. Haut de 5980 mètres, l’ascension du Cotopaxi vous demandera quand même une expérience technique et une excellente endurance. Cependant, le refuge de ce dernier, à 4800 mètres, est accessible à tous.

672_on

MARCHÉS COLORÉS D’OTAVALO : Au nord de Quito, retrouvez la petite ville d’Otavalo, réputée pour son marché d’artisanat du samedi. Profitez-en pour faire quelques achats : vêtements de laine, bijoux, jade, sculptures en bois,… Encouragez le développement local en visitant entre autres cette petite fabrique de chapeaux de panama où une communauté de femmes vit ensemble. Ou bien visitez les tisserands de laine ou fabricants de zampona (flûte de pan), qui poursuivent ces traditions de génération en génération. Lèves tôt ? Prenez part aux échanges entre paysans au marché aux bestiaux de Sakissili, le plus typique du pays.

Ne manquez pas l’expérience unique de prendre l’autoferro, le plus petit train au monde, afin de parcourir pendant quelques heures les alentours, passant sous les tunnels et sur les ponts du haut des gorges, vous donnant une vue imprenable sur la nature.

681_on

EAUX THERMALES DE BANOS : Au sud de Quito, à la porte de la jungle, les volcans actifs de la ville Banos se dévoileront à vous. Ville au caractère un peu plus touristique mais bien agréable pour se balader, ne manquez pas de visiter l’église de la place principale des plus spectaculaires. Banos est aussi reconnue pour son nougat et ses sucreries ; on en fait la démonstration dans plusieurs petites boutiques. Mais surtout, faites un saut aux eaux thermales et nombreuses chutes. Pour les plus braves, prenez le téléphérique quelque peu rustique afin de traverser les gorges.

Un voyage d’une vie!

 

Consultez des idées d’itinéraires voyage en Équateur sur Esprit d’Aventure.

Téléchargez l’application TC Nouvelles pour suivre nos chroniques voyage à chaque 2 samedi dans votre région.