Île du nord, Nouvelle-Zélande : Volcans, geysers et traditions maories – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 27 mai 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

Je rêvais depuis si longtemps de découvrir la Nouvelle-Zélande, pays aux mille facettes et fort de traditions maories. La destination offre certainement les plus beaux panoramas que j’ai eu la chance de découvrir ! J’y ai aussi fait la rencontre d’un peuple franchement sympathique, accessible et vivant à leur propre rythme.

Afin de vous guider vers un premier voyage, voici quelques activités davantage hors des sentiers battus sur l’Ile du Nord que j’ai TESTÉ moi-même et que je vous recommande chaudement suivant vos envies du moment :

Croisière à White Island : Au départ de Whakatane, joignez une croisière afin d’explorer le seul volcan marin actif de la Nouvelle-Zélande. La majorité du volcan se retrouve en fait sous la mer, ce qui vous donne la chance unique d’accéder au cratère si facilement. Équipé d’un casque et masque si nécessaire, vous pourrez vous approcher des bassins et ruisseaux volcaniques bouillonnants et du magnifique lac acidique. Les teintes vives de jaune et d’orange résultant du sulfure abondant sur l’île en font une destination rêvée pour l’œil du photographe.

Pour plus d’information : http://www.whiteisland.co.nz/

 

Randonnée dans les parcs de Waiotapu Thermal Wonderland ainsi que de la Vallée volcanique de Waimangu : Ressentez les forces exceptionnelles géothermiques dans les alentours de Rotorua. Soyez témoin de la diversité de cratères volcaniques multicolores, sources d’eau chaude, fumeroles bouillants, terrasses de silice de couleurs vives ainsi que de la plus grande ébullition au pays du geyser Lady Knox qui éclate quotidiennement jusqu’à 20 mètres de haut.

Je vous conseille de profiter de cette randonnée accompagné d’un guide de Nature Connections : www.natureconnections.co.nz

 

Marche sous les lanternes du Tree walk : Via une nouvelle passerelle de 553 mètres, vous traverserez l’impressionnante forêt de Redwoods, toujours située à Rotorua. Un travail d’ingéniosité remarquable, dans le plus grand respect de l’environnement, suspendu à plus de 12 mètres de haut à de majestueux séquoias centenaires. Cette marche convient à tous les âges comme elle ne nécessite aucun équipement de protection. Pour une expérience encore plus magique, allez-y au coucher du soleil lorsque les immenses lanternes faites de bois s’illuminent.

Pour plus d’information : http://www.treewalk.co.nz/en_US/

 

Farniente à la péninsule de Coromandel : Connue pour son littoral emblématique, 400 km de refuges naturels, ses plages immaculées ainsi que sa jungle spectaculaires, Coromandel est un petit bijou ! Destination préférée néo-zélandaise, la péninsule se retrouve à moins d’une heure et demie d’Auckland. Un service de traversier est maintenant offert. Creusez votre propre bassin dans le sable à la plage de Hot Water afin de vous baigner dans l’eau chaude. Découvrez les icônes de la région : Cathedral Cove et New Chum beach. Le patrimoine des anciennes cités minières a laissé d’intéressantes reliques à découvrir dans les collines boisées. Et que dire de la superbe gorge de Karangahake.

Je vous conseille de profiter d’une excursion accompagnée d’un guide de Coromandel Adventures : http://www.coromandeladventures.co.nz/

 

Difficile de choisir quel coin de pays découvrir pour un premier voyage comme il y a tellement d’activités à expérimenter. En voici d’autres à essayer :

  • Randonnée le long du sentier de Torongiro crossing;
  • Vélo le long des nombreux vignobles de la région de Hawke Bay;
  • Voilier à partir d’Aukland à bord d’une embarcation de compétition ;
  • Tyrolienne et dégustations de vins à l’île de Waiheke ;
  • Expérience en famille maorie afin de partager leur quotidien ;
  • Sautez en chute libre (sky diving) originaire de la Nouvelle-Zélande dans la région du Lac Taupo.

 

Je suis follement tombée amoureuse de la Nouvelle-Zélande et ne peux attendre d’y reposer les pieds !

Publicités

Mer, montagnes et désert du Maroc – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 21 janvier 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

Le Maroc… terre ancienne remplie d’une riche histoire, des cités impériales du nord et de leur médina… aux traditions encore bien présentes par d’innombrables  et majestueuses Mosquées…  aux souks colorés et animés… C’est effectivement un pays tout en diversité que j’ai eu la chance de découvrir à deux reprises : tant au niveau des climats et de l’architecture de ses monuments qu’en ses paysages, qui passent de l’aridité des déserts à la luxuriance des oasis où l’élégance des monts enneigés, sans oublier ses kilomètres de plages…. 

La destination a été « boudée depuis les dernières années suite aux conflits politiques dans ses pays voisins. Mais heureusement, elle reprend du poil de la bête et l’intérêt des voyageurs devient depuis quelques mois !

 

MARRAKECH :

Marrakech a encore et toujours la côte auprès des touristes étrangers. Selon le New York Times ainsi que National Geographic, pour ne nommer que ceux-là, la cité fait définitivement partie de celles à découvrir en 2017. Mon souvenir de cette merveilleuse cité était mémorable lors de mon premier voyage accompagné de mon père, il y a environ 15 ans. Certes plus touristique, mais la visite des souks sous les lumières des lanternes et parsemés des senteurs provenant des pyramides d’épices est toujours aussi spéciale ! Tissus dorés, magnifiques tapis, étales de babouches multicolores et piles de céramiques pour tous les goûts ! Et bien sûr, quoi dire des rencontres significatives avec les marchands et restaurateurs de la fameuse Place Jemaa el-Fnaa, certains cachés derrière leurs immenses étales de fruits secs ou sucreries, qui fait aussi partie de l’expérience ! Je passe un long moment avec un petit groupe de femmes offrant leur service de henné de façon bien artisanale, à la lumière des chandelles.

ANMITER / TELOUET / AIT BENHADDOU :

Traversant des paysages lunaires, je prends la route vers la chaîne de montagnes du Haut Atlas afin de faire une première randonnée, traversant rivières et minuscules villages, jusqu’au Col du Tichka situé à 2250 mètres. Les vues sont incroyables sur les cultures de légumes de toutes sortes et paysages de terre rougeâtre ! Je ne pouvais manquer de faire un saut à la fameuse Kasbah Aït Benhaddou, entourée de palmiers, où le film du Gladiateur a entre autres été tourné.

OUARZAZATE – AGDZ – ZAGORA – DUNES DE TIRAF :

Ouarzazate, la porte du désert, m’accueille pour une seconde fois. Découverte de la Kasbah Taourirt  en direction de la Vallée du Draa. Premiers oasis de palmiers d’Agdz et de Zagora. Je fais connaissance avec nos chameliers qui me guideront tranquillement vers les Dunes de Tiraf. Foulard bleu du Touareg autour de la tête, je retrouve l’ambiance si paisible du désert. Chants et rires autour du feu, sous un magnifique ciel étoilé. Je m’endors sous la tente berbère, sous les bruitages étranges des dromadaires.

TAKENAKHT / TALIOUINE / OULED BERHIL :

Route vers une superbe route scénique le long du Massif de Siras afin de me rendre aux hauts plateaux de Taliouine. J’ai la chance de loger dans un Riad vraiment spécial, soit une ancienne résidence où plusieurs familles royales ont séjourné. Les mosaïques de céramiques et peintures sont remarquables ! Un vrai château entouré de jardins à perte de vue d’orangers, de cactus, de bougainvilliers et d’immenses rosiers multicolores où de magnifiques paons se promènent librement !

IMMOUZER :

La Vallée du Souss est bien connue pour ses arbres d’argan. Eh oui, c’est dans ces arbres que l’on retrouve toutes ses chèvres grimpées jusqu’à leur cime ! Une image classique du Maroc ! Je souhaitais vraiment faire la visite d’une petite coopérative où les femmes travaillent en communauté afin de faire la transformation des amandes d’argan pour en extraire l’huile. Ces produits sont recherchés un peu partout dans le monde pour leurs effets bénéfiques sur la peau et les cheveux.

ESSAOUIRA :

Direction ensuite vers la mer comme j’avais tellement hâte de retrouver Essaouira, cette cité fortifiée blanche et bleue, qui m’avait tant marquée la première fois ! L’ambiance est toujours aussi magique et relax fréquentée entre autres par des hippies et surfeurs. La fenêtre de ma chambre de princesse donne sur les falaises où viennent se fracasser les vagues !  C’est tellement bon de se balader au port tôt le matin au milieu de l’action, où les pêcheurs vendent leurs prises à la criée, parmi les barques d’un bleu éclatant !

IMIL :

Je termine en beauté par une randonnée à partir du village d’Aremd, au pied de la chaîne de montagnes des Altlas. Les vues sur les sommets enneigés sont superbes ! Suivi par quelques ânes, j’arrive sur un haut plateau où je commence à sentir les effets de l’altitude ! J’aurais adoré avoir plus de temps et pouvoir avoir la chance de faire l’ascension du Mont Toubkal ! Mais ce ne sera que partie remise !

 

Je vous souhaite de redécouvrir ou de redécouvrir le Maroc en 2017 !!!

 

Pour vous inspirer, voici quelques exemples d’itinéraires voyages :

http://www.esprit-daventure.com/destination/voyages-en-afrique/91-maroc.html

L’Afrique du Sud : Autotour sur la Route des Jardins & Randonnée – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 01 avril 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

 

  

Poursuivons notre périple en Afrique du Sud, si « inspirante » comme son slogan touristique le mentionne bien !

Au départ de la ville du Cap, j’ai fait l’expérience de conduire par moi-même sur la Route des Jardins, jusqu’à Port Élisabeth. La conduite (à gauche!!!) se fait bien comme les conditions de route sont bonnes et la signalisation encore meilleure (même meilleure qu’au Québec!). Cependant, vous pourriez aussi préférer les services d’un chauffeur-guide afin d’apprécier encore davantage les vues sublimes longeant la côte.

 

OUDTSHOORN : Mon temps était quelque peu limité, mais la plupart des voyageurs feront un arrêt à Oudtshoorn, un peu plus dans les terres, où on y retrouve plusieurs fermes d’autruches. Profitez-en pour en apprendre davantage sur leur élevage et vous aurez peut-être même l’occasion de voir leur cavalier les monter comme à cheval. Et pourquoi ne pas goûter à cet oiseau ?

Découvrez aussi les mystérieuses grottes de Cangu. Mais informez-vous avant de vous y rendre, comme lors de mon dernier passage, elles étaient fermées dû à un petit tremblement de terre.

Conseil pour voyager autrement : L’un de mes grands coups de cœur en Afrique du sud, moi qui suis une amoureuse de la randonnée, fut mon arrêt hors des sentiers battus à la PÉNINSULE DE ROBBERG, en chemin vers Knysna. Plusieurs sentiers sont proposés et on y retrouve des plages paradisiaques en récompenses de nos efforts !

 

KNYSNA : C’est l’endroit idéal pour prendre part à une superbe croisière relaxante sur le Lagon de Knysna incluant un lunch gastronomique sur le navire. J’ai bien aimé la balade, à même la croisière, dans la Réserve naturelle de Featherbed, accessible à tous. En soirée, vous pourrez flâner le long du port où on y retrouve de bons restaurants ainsi que de petites échoppes.

Conseil pour voyager autrement : Afin de sortir des sentiers battus et de vivre une expérience humaine, partez à la découverte des « townships » de Knysna en participant à une visite guidée responsable et durable. Ce fut pour moi un souvenir inoubliable ! Attention de choisir un organisme sans but lucratif ayant fait ces preuves au niveau durabilité.

 

TSITSIKAMMA : Un incontournable à mon avis ! Rendez-vous à l’embouchure de la rivière Storm et de la Forêt de Tsitsikama réputée pour ses arbres « stinkwood » utilisé en ébénisterie de qualité. Traversez les ponts suspendus ou bien embarquez à bord d’un kayak afin d’apprécier davantage l’immensité des canyons.

Conseil pour voyager autrement : De belles possibilités de randonnée, loin de la horde de touristes, en suivant les pistes dans les collines ou en explorant le littoral rocheux et la végétation côtière.

 

PARC NATIONAL D’ÉLÉPHANTS ADDO : Juste au nord de la ville de Port Élisabeth, se trouve Parc national d’Éléphants Addo, représentant un succès de conservation et offrant une biodiversité unique. Célèbre pour son emblème, on y retrouve pas moins de 400 éléphants. J’ai adoré avoir l’occasion de conduire moi-même au travers du parc à la recherche de la faune : éléphants, rhinocéros noirs, lions, buffles, léopards, une foule d’antilopes ainsi que sangliers. Vous pourriez aussi opter pour un safari guidé.

Conseil pour voyager autrement : Profitez d’un safari guidé à cheval afin de vous rapprocher davantage de la faune.

 

CANYON BLYDE : Après avoir volé de Port Élisabeth vers Johannesburg, prenez la route vers Hazyview à l’ouest. Les paysages de la chaîne de montagnes des Drakensberg, se poursuivant vers le sud, m’a complètement coupé le souffle ! Les amateurs de randonnée opteront pour le majestueux Canyon Blyde, dans l’est de la région historique du Transvaal. Cette région est en soi mon conseil pour voyager autrement !

 

Êtes-vous en forme pour découvrir l’Afrique du Sud en auto-tour et parsemé de randonnées?

L’Afrique du Sud : Le Cap, Vignobles & Safari photo – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 18 mars 2017

– Par Ariane Arpin-Delorme

 

Suite à un deuxième merveilleux séjour en Afrique du Sud à l’automne passé et à la rencontre de sa Nation arc-en-ciel, célébrant toutes les cultures, africaines comme migrantes, je saisi enfin l’occasion de vous en parler !

Quand y aller ? Presqu’à l’année longue comme les températures varient beaucoup de l’est à l’ouest. À éviter peut-être fin janvier-février-début mars.

Pour qui ? Pour les œnophiles ainsi que pour les amoureux de la nature et de randonnées accessibles. La destination est idéale pour un premier safari !

Comment ? Différentes formules voyages sont offertes pour mieux découvrir le pays, soit en groupe bien sûr et certainement en voyage sur mesure en privé avec guide-chauffeur. Pour les plus aventuriers, à noter aussi qu’il est agréable de conduire par soi-même, principalement sur la route des Jardins entre Cape Town et Port Elizabeth. C’est l’une des rares destinations africaines, avec la Namibie, où il est possible et assez sécuritaire de choisir l’autotour, avec un certain encadrement quand même.

 

LE CAP & ses alentours : Un incontournable ! Pour une première visite, rendez-vous à la Réserve naturelle du Cap de Bonne-Espérance qui rassemble une belle variété florale et peuplée de babouins, gnous, zèbres de montagne, porcs épics et autruches.

Conseil pour voyager autrement : Si vous souhaitez fuir la foule, partez en randonnée dans les collines environnantes.

Encore là si les hordes de touriste ne vont font pas peur, roulez jusqu’au sommet de la Montagne de la Table que l’on peut atteindre par la suite grâce à un téléphérique rotatif. Une fois en haut, vous serez récompensés par des vues panoramiques époustouflantes sur la ville.

Personnellement, j’aime bien me balader dans le quartier coloré de Bo Kaap. Tout en clôturant mes journées en soupant avec des amis au fameux « Waterfront », ancien port reconverti regroupant de nombreuses boutiques, hôtels et cafés branchés. C’est aussi l’endroit, et ailleurs dans la ville, où l’on retrouve d’excellents restaurants, soit les meilleurs d’Afrique !

 

ROUTE DES VINS : Bien que ma connaissance des vins soit limitée, malgré que je ne dise jamais non à un verre de « bulles », j’adore me promener dans la région des vignobles de Stellenboch et de Franschhoek et apprécier le paysage, particulièrement différent des autres régions de l’Afrique du Sud. Aujourd’hui, l’industrie vinicole du Cap et de ses domaines historiques constituent l’un des plus grands trésors du pays !

Conseil pour voyager autrement : logez dans un vignoble afin de partager le quotidien des vignerons. Plusieurs y proposent aussi une expérience gastronomique de la « ferme à la table ».

 

SAFARI EN RÉSERVE PRIVÉ : Prenez un vol vers Hoedsprit à l’ouest afin de prendre part à un safari animalier dans une réserve privée de l’Ouest, au sud du Grand Kruger. Les safaris se font normalement en regroupé avec d’autres voyageurs logeant au même lodge. Tôt le matin et en début de soirée, partez à la recherche des « Big Five », et de nombreuses autres espèces d’animaux.

Conseil pour voyager autrement : Lorsque l’on pense à un safari en Afrique du Sud, la mention du Parc national de Kruger nous vient normalement en tête ! Cependant, depuis les dernières années, comme l’accès y est maintenant gratuit pour tous les écoliers du pays (ce qui est une très bonne nouvelle en soi!), disons que le parc est extrêmement occupé et les tarifs offerts par les lodges sont faramineux. Vous risquez donc fortement d’observer davantage de jeeps que la faune en tant que tel cherchant à fuir ces derniers ! Tout dépend donc de l’atmosphère et du sentiment d’exclusivité recherché !

Envie de partir en Afrique du Sud ?

Préparer son road trip – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 20 août 2016

– Par Ariane Arpin-Delorme

(Source de l’image : Sur Pixabay – Droits d’utilisation acceptés)

L’occasion était parfaite pour vous parler du plaisir des voyages en auto-tour, comme je me trouve présentement dans la région de Trapani, à l’ouest de l’île de la Sicile : Chaud mais venteux ; délicieuse gastronomie traditionnelle ; paysages grandioses de vignobles, champs d’oliviers et d’amandiers ; eaux turquoises au bas des rochers escarpés, etc.. Une découverte à vivre !

Les voyages en auto tour (les fameux « road trip ») permettent de découvrir de superbes endroits à votre rythme, de sortir des sentiers battus si souhaité et deviennent une formule voyage plus abordable (à comparer une formule avec guide-chauffeur). On retrouve par exemple de plus en plus de familles qui opteront pour ce type de périple.

À bien garder en tête : Les destinations doivent demeurer sécuritaires et développées pour permettent de mieux profiter du voyage et de rester l’esprit tranquille !

Plusieurs agences de voyages québécoises proposent maintenant des itinéraires voyage en auto tour, en offrant des circuits sur mesure modifiables, selon vos goûts et intérêts, et procéderont à la réservation de vos hébergements et même de certaines excursions, guidées ou non.

Certaines agences de voyages, mais que très peu, vous remettront aussi un carnet de voyage personnalisé, des cartes routières avec le tracé de votre itinéraire, des guides touristiques de chaque région visitée, une carte SIM à insérer dans votre téléphone ainsi que les contacts d’assistance sans frais à utiliser en cas de problème, etc..

Un auto tour en voiture représente ce qui a de plus accessible au plus grand nombre de personnes puisque tout le monde (ou presque) a déjà conduit une voiture.

Ils comprennent bien évidement une location de voiture avec kilométrage illimité (important de vérifier ce détail) ainsi qu’une assurance de base (assurance complémentaire à réserver sur place avec le loueur ou via votre carte de crédit), etc.

Bien qu’il soit normalement assez facile de se retrouver sur la plupart des routes, je vous conseille fortement de procéder à la location d’un GPS qui vous permettra de mieux profiter du paysage qui vous entoure… et amènera peut-être moins de disputes en couple ou en famille…

Destinations suggérées : Afrique du sud, Chili, Argentine, Turquie, Israël, Grèce, Croatie, Italie (aussi Sicile et Sardaigne), Costa Rica, Panama, Portugal, etc..

Partir pour un auto tour en camping-car, c’est faire une immersion totale au cœur des grands espaces sauvages.

C’est ce que j’ai déjà expérimenté moi-même sur les îles d’Hawaï et vous le recommande chaudement !

Aucun permis spécial n’est requis pour faire la location d’un camping-car dans plusieurs pays. Il suffit au moins d’être âgé de 25 ans et plus (+) et d’avoir le goût de l’aventure.

De plus, il est conseillé d’avoir réservé vos terrains de camping à l’avance.

C’est un type de voyage parfait pour les familles. Vous pourrez voyager à votre propre rythme et cuisiner vos repas.

Destinations suggérées : Australie, Nouvelle-Zélande, Islande, Canada, États-Unis, dont Hawaï et Californie, etc..

Les plus aventureux partiront pour un auto tour en camping.

Ce type d’auto tour comprend la location de voiture et l’équipement de camping complet.

Il est aussi conseillé aussi d’avoir réservé vos terrains de camping à l’avance.

En Namibie par exemple, vous pourriez louer une jeep avec la tente sur le toit et tout l’équipement de base (par exemple une glacière à batterie). Vous devrez quand même loger dans les terrains de camping gérés par les lodges, mais pourrez justement avoir accès aux facilités du lodge (toilettes, restaurant, bar, etc..).

Un type d’auto tour pour les amoureux de la nature.

Destinations suggérées : Namibie, Islande, Canada, États-Unis, dont Hawaï et Californie, Australie, Nouvelle-Zélande, etc.. 

Bon « road trip » !

Les grands espaces majestueux d’Islande

L’Islande… un rêve mythique devenu réalité lors d’un premier voyage d’affaires pour Esprit d’Aventure il y a déjà près de 2 ans ! Comme ce fut trop court, Esprit d’Aventure y est retourné cette année !

En 2016, profitant de l’offre de vols directs au départ de Montréal par 3 compagnies aériennes, la destination est des plus populaires ! Tout le monde se l’arrache ! Prenez-vous bien d’avance !

1062_on

© Crédit photo : Marcel Mueller, photographe et guide professionnel / Voyages photos Esprit d’Aventure

Reykjavik, petite capitale mais bien dynamique, regorge de lieux branchés : restaurants, cafés, pubs, magasins, musées, etc..

 

wUOr6fARJsSMTQMiFEDkVdG5SYSJftngAeQYsWGFBrY,R3t27LaJTx51tzV9k7gnceP7GmS7Tr3z4jsxq26XP9A

La Péninsule de Reykjanes est connue pour ses formations volcaniques, ses sources chaudes, ses nombreux phares et bien sûr son fameux Lagon Bleu. Escale idéale sur le chemin de retour vers l’aéroport.

Les attraits de la Péninsule de Reykjanes : Tjornin, Solar Voyager, Perlan, Esja, Hofdi et le Lagon bleu

 

SUD

Les attraits du sud : Thingvellir, Gullfoss, Geysir, Kerid, Skálholt, Seljalandsfoss, Skógafoss, Hekla, Thjórsárdalur, Dyrhólaey, Vík, Skaftafell, Jokulsárlón, Hofn, Vatnajokull, Skaftafell, Jokulsárlón, Hofn, Vatnajokull

Þingvellir_from_the_information_centre

(Source de l’image : Office du tourisme de l’Islande – Droits d’utilisation acceptés)

Région la plus densément peuplée de l’Islande, aussi nommée le fameux Cercle d’Or, le sud du pays a de superbes sites historiques : tels que le Parc national de Thingvellir et les Plaines du Parlement Althing, créé en l’an 930. Une nature florissante de plages noires, calottes glaciaires et de volcans encore actifs offrant de nombreuses possibilités de randonnées..

 

 

 

On ne compte plus les énormes chutes dans le pays ! Celles de Gollfoss en valent vraiment la peine même pendant l’hiver, plongeant sur 2 niveaux de 11 et 21 mètres et ensuite vers une crevasse de 32 mètres.

LwSzKJ9god7r3caUa7_vvcfT5OFp6mDD3dSlgnREd4Q

3ieRJQyLNFuqGP3zG5XEbVC5lXDkcCgg5JbFzy5OdU0

zxgu_u74l5T7b7lXNAUxxzvpU1_pSJJ7Ut2N2uSHhY0

WFKhTl6KK6Ttt6GDHd6rpQjetONPbNKXgsJymrBByQM

Le sud est également célèbre pour sa splendeur géologique, où les plaques tectoniques eurasiennes et américaines étirent littéralement le pays. Pour les amateurs d’aventure douce, plongez dans la Fissure de Silfra aux eaux extrêmement claires. Muni d’un bon  »dry suit », la température de 2 degrés Celsius de l’eau vous sera tolérable pendant un moment !  (C’est définitivement l’une de mes expériences COUP DE COEUR en Islande ! Unique !

Poursuivez en après-midi par la visite d’un tunnel de lave, accompagné de votre guide spéléologue. claustrophobes s’abstenir !

am Strokkur Geysir

(Source de l’image : Office du tourisme de l’Islande – Droits d’utilisation acceptés)

Vous passerez assurément par la zone géothermique de Geysir, qui a donné le nom à tous les autres geysers. Celui-ci ne jaillit plus mais son petit frère, le Strokkur, le fait, lui, sur une base régulière à toutes les 10 minutes. Vous entendrez bien des  »Ah » et des  »Oh » !

-GSbrIIBi_HhFabftqky9Z7IPlk5cBTq7JbWbFFe-4g,knwQg_ig0rE9rpoAsjebvH9Enuyr6OXUanq_2B6ZoFw

C’est aussi en Islande que j’ai découvert l’existence de la fameuse série  »Game of Thrones » avec une guide des plus passionnées qui nous a raconté l’envers du décor sur certains lieux où ont été tourné des premières scènes !

1321_on

L’Islande se visitant à l’année longue a aussi bien développé son offre de tourisme hivernal ! J’ai ai justement profité embarqué à bord d’un immense camion afin de voyager sur les glaciers pour ensuite prendre part à une balade en moto-neige ! (Malheureusement, la carte mémoire de mon appareil photo a pris le froid…)

 

EST

Les attraits de l’est : Djúpivogur, Minéraux de Petra, Reyðarfjörður, Lagarfljót

76514841

(Source de l’image : Office du tourisme de l’Islande – Droits d’utilisation acceptés)

La région de l’est est parsemée de montagnes et fjords creusés par le glacier durant la dernière glaciation. On y retrouve aussi de petits ports de pêche forts sympathiques. Les fjords de l’est sont connus pour leur variété de musées, entre autres d’histoire ou de minéralogie. Vous pourriez même repérer des rennes sur votre chemin.

 

NORD

Les attraits du nord : Jokulsárgljúfur, , Dettifoss , Ásbyrgi, , Húsavík , Musée de la baleine, Akureyri, Kjarnaskógur, Nonni Maison, Siglufjördur, Dalvík, Dimmuborgir, Mývatn, Krafla

image07mynf37060711_iceland_03

(Source de l’image : Office du tourisme de l’Islande – Droits d’utilisation acceptés)

Les paysages du nord de l’île sont variés et présentent des régions agricoles vertes, des champs de lave ou bien encore des déserts arides. Vous pouvez admirer des paysages lunaires, observer phoques et baleines en mer, les oiseaux au Lac Myvatn, ou bien apprécier l’atmosphère agréable de la petite mais pittoresque ville d’Akureyri.

OUEST

Les attraits de l’ouest : Fjords de l’Ouest, Hólmavík, Ísafjordur, Musée maritime Ísafjordur, Bolungarvík, Hornstrandir, Tingeyri, Látrabjarg, Dynjandi, Patreksfjordur, Stykkishólmur et Flatey 

1054_on

© Crédit photo : Marcel Mueller, photographe et guide professionnel / Voyages photos Esprit d’Aventure

Pour un périple de 2 semaines et plus, ne manquez pas les fjords de l’ouest, en grande partie une réserve naturelle non habitée, réservée aux randonneurs et kayakistes. Au intéressant au niveau culturel, d’expositions sur la sorcellerie aux festivals de musique pop de grande envergure.

HAUTES TERRES DU CENTRE

1055_on

© Crédit photo : Marcel Mueller, photographe et guide professionnel / Voyages photos Esprit d’Aventure

Si vous avez le temps et l’envie de sortir davantage des sentiers battus, parcourez les hautes terres inhabitées du centre. Difficile de vraiment les décrire… il faut le voir pour le croire ! Que vous voyagiez en 4×4 ou à pied, découvrez des espaces intacts d’une beauté désolée, lacs, champs de lave, crêtes couvertes de mousse, montagnes multicolores et calottes glaciaires. Juste en empruntant les pistes, traversant les torrents, est une aventure en soi !

1066_on

© Crédit photo : Marcel Mueller, photographe et guide professionnel / Voyages photos Esprit d’Aventure

N’hésitez pas à discuter avec nos spécialistes Islande chez Esprit d’Aventure et vous inspirer de nos idées d’itinéraires de voyage sur mesure !