La Volontourisme – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

Publié sur l’application de TC Nouvelles / Par TC Média – Le samedi 15 octobre 2016

– Par Ariane Arpin-Delorme

(Source de l’image : Sur Flickr – Droits d’utilisation acceptés)

Tourisme solidaire, humanitaire, équitable… tous des types de tourisme remplis de bonnes intentions certes, mais qui peuvent aussi laisser quelques « traces » sur la population locale par endroit si mal gérés.

En 2016, on parle plutôt de volontourisme ! Celui-ci se concentre sur la relation entre le touriste/visiteur et la population locale. Basé sur le concept de solidarité, où les voyageurs contribuent à améliorer les conditions de vie des communautés d’accueil.

Plusieurs effets positifs peuvent en découler, par exemple :

  • Répondre aux besoins des gens qui souhaitent vivre l’expérience de faire du bénévolat afin de voyager plus longtemps et de se sentir utile (familles, jeunes adultes, « baby-boomers ») ;
  • Améliorer la compréhension interculturelle ;
  • Augmenter la productivité des projets locaux si ces derniers sont bien gérés ;
  • Apporter une expérience humaine ainsi qu’un échange significatif (souvent davantage pour le voyageur !) ;
  • Proposer des alternatives économiquement viables pour la gestion des ressources et encourager les gouvernements locaux à investir davantage dans ce genre de projet.
  • À noter que les associations cherchent maintenant davantage des gens ayant une expertise en agriculture ou en gestion de micro-entreprise.

Ce type de tourisme existe depuis longtemps, mais depuis environ 5-7 ans, de nombreux changements se font ressentir. Dans certains pays comme le Cambodge par exemple, travailler comme bénévole dans les orphelinats et enseigner l’anglais est devenu tellement populaire, que l’on bâtît même de « faux » orphelinats occupés par des enfants qui ne sont pas nécessairement orphelins (sans enlever au fait que ces enfants soient quand même dans le besoin à plusieurs autres niveaux) afin de répondre à la demande de l’industrie touristique.

Quelques effets négatifs du volontourisme, si mal géré, peuvent être :

  • À court terme, le bénévolat fait de la pauvreté un spectacle et expose les communautés d’outre-mer, en particulier les enfants, à l’exploitation et l’abus. On utilise la « mauvaise situation » des autres au bénéfice du bénévole ;
  • Malheureusement, le risque de perte d’emploi pour les travailleurs locaux est présent, comme des bénévoles (qui déboursent un certain montant aux agences et associations) se proposent de faire le travail, qui autrement aurait reçu un salaire ;
  • Le volontourisme est en fin de compte davantage à propos de la réalisation des bénévoles eux-mêmes, et pas nécessairement ce qu’ils apportent aux communautés qu’ils visitent ;
  • Les jeunes bénévoles sont souvent non-qualifiés et resteront sur de courtes périodes, prenant du temps aux gens sur place à les former ;
  • Les enfants peuvent éprouver des dommages psychologiques lors de visites répétées à court terme par des bénévoles. Ces derniers revivent l’abandon sans arrêt ! 

Aujourd’hui, c’est encore plus facile de s’y perde comme la plupart des compagnies ont intérêt à orienter leurs efforts marketing en ce sens. Il faut donc poser les bonnes questions à votre agence de voyage et aux associations, à savoir comment est redistribuer l’argent, comment choisissent-ils les projets qu’ils encouragent, quel genre de matériel est apporté à destination, etc.. En fait, la clef est d’agir autant de façon responsable, en choisissant de travailler avec des projets qui impliquent le plus possible les communautés locales dès le début de la prise de décision afin de vraiment répondre à leurs besoins et que ça se poursuivent lorsque vous aurez quitté comme bénévole.

De belles destinations offrant davantage des possibilités de volontourisme et exemples de projets concrets :

Via les coopératives de femmes travaillant l’huile d’argan au Maroc ;

Les librairies nomades en Mongolie ;

Travailler en collaboration avec les sœurs ursulines au Pérou et en Bolivie ;

Plusieurs projets en Afrique de l’ouest : Ghana, Togo, Cameroun, pour ne nommer que ces pays ;

Travailler en collaboration avec les associations membres du Child Protection Code pour enrayer la prostitution infantile en Thaïlande ;

Travailler avec des associations comme Friend’s afin d’enseigner un métier en restauration ou en hôtellerie aux enfants de la rue au Laos et Cambodge.

Références pertinentes afin de trouver la bonne association avec qui travailler :

http://www.ngo-monitor.org/

http://www.projects-abroad.ca/

Publicités

2 réflexions sur “La Volontourisme – Publié sur TC Nouvelles/TC Média

  1. Bonsoir , Je viens de regarder le film  » Colonia  » qui traite du régime de Pinochet au Chili et du sort réservé aux partisans de Salvatore Allende . L’idée de participer à des interventions internationales qui trotte dans ma tête depuis quelques années refait soudain surface . Voilà que je tombe sur votre courriel qui traite des interventions positives et négatives du  » Volontourisme  » . Comment me retrouver dans tout ça ??? Jacques

    Envoyé de mon iPad

    >

    • Malgré toutes nos bonnes intentions, c’est effectivement quelque peu difficile de s’y retrouver. Il fait bien choisir l’association avec qui on souhaite collaborer. Et surtout pour des projets impliquant des enfants orphelins qui ont deja vécu l’abandon, il faut davantage être conscient des conséquences peut-être un peu néfastes que l’on peut laisser en tant que bénévole à court terme, en recréant un certain abandon. Pour des projets à court terme, je conseille de s’impliquer davantage dans des projets de protection de l’environnement ou de la faune. Bonne suite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s