Rencontre avec le fascinant peuple Massai

Masaidance

La région du nord de la Tanzanie est souvent celle de prédilection pour de premiers safaris en Tanzanie. Peuplé par les Arusha, Chaggas, Samburu, Iraqw, Sandawe, Hadzabe ainsi que les Massai.

Fascinante rencontre avec ce peuple bien présent en Tanzanie (et au Kenya) des Massai, conservant encore, pour la plupart, leur mode de vie ancestral. Peuples nomades, ils se déplacent pour nourrir leurs troupeaux de vaches et de chÚvres, comme ils ne cultivent pas ! Leur troupeau leur amÚne lait, sang et viande pour subvenir à leur alimentation ainsi que peau pour se couvrir. La Terre et leur troupeau demeurent des plus sacrés !

(Source de l’image : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptĂ©s)

Les Massais sont dĂ©finitivement une sociĂ©tĂ© patriarcale ! Les hommes plus ĂągĂ©s et des plus respectĂ©s dĂ©cideront du sort des plus jeunes et en assureront l’éducation pendant une certaine pĂ©riode durant l’ñge de la pubertĂ© ! Les diffĂ©rents rites du jeune Massai, ‘’moran’’, l’amenant Ă  devenir un ‘’homme guerrier’’ dĂ©buteront normalement par le rituel de la circoncision entre les Ăąges de 10 Ă  17 ans, selon le cycle de 7 ans. Ils seront retirĂ©s de leur famille et partiront vivre dans le ‘’bush’’, accompagnĂ©s des guerriers plus ĂągĂ©s afin d’apprendre la vie ! On les croise encore quelque fois sur le bord de la route, vĂȘtus de noir au visage peinturĂ© de grandes lignĂ©es blanches !

(Source des images : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptĂ©s)

D’un autre cĂŽtĂ©, la place de la femme massai semble ĂȘtre des plus oubliĂ©es. MĂȘme aujourd’hui, la femme massai, davantage soumise, ne pourra profiter d’hĂ©ritage ou de soutien financier en cas de dĂ©cĂšs de son mari ou suite Ă  un divorce. La polygamie semble trĂšs rĂ©pandue (souvent de 4 Ă  10 femmes) et les mariages seront aussi ‘’arrangĂ©s’’ par les plus ĂągĂ©s, sans aucune consultation de la jeune femme massai ou de sa mĂšre. Et comme la plupart des femmes sont souvent bien plus jeunes que leur Ă©poux, elles deviennent rapidement veuve, sans aucune possibilitĂ© de se remarier.

(Source des images : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptĂ©s)

L’industrie touristique du Kenya a misĂ© depuis bien longtemps sur ces peuples Massai. Avec le temps et l’amĂ©nagement de parc nationaux et rĂ©serves naturelles protĂ©gĂ©es, plusieurs ont dĂ» se dĂ©placer, davantage vers le sud les amenant en Tanzanie. Ils ont encore le droit d’amener leurs troupeaux se nourrir dans les parcs, mais doivent y sortir avant la tombĂ©e du jour.

P1080192

Afin de subvenir Ă  l’intĂ©rĂȘt grandissant des voyageurs afin d’apprendre de la culture massai, de nombreux villages ont Ă©tĂ© mis sur pied. Cependant, plusieurs reprĂ©sentent une rĂ©elle dĂ©ception par leur manque d’authenticitĂ© et leur manque d’organisation n’aide pas vraiment les familles massai Ă  moyen terme. Afin de voyager de façon un peu plus responsable et de vivre une expĂ©rience aussi inoubliable, je suggĂšre fortement de visiter certains villages encadrĂ©s par le gouvernement. Les villages de Longido, Mulala, Mkuru, Ng’iresi, Ol Doinyo Sambu, Ilkidin’ga ainsi que Tengeru en sont de bons exemples !

 

Nous vous invitions Ă  consulter notre site web pour des idĂ©es d’itinĂ©raires sur mesure en privĂ© ainsi qu’en mini-groupe en Tanzanie et au Kenya.

Lire les blogues prĂ©cĂ©dents sur l’ascension du Kilimanjaro et sur les safaris animaliers en Tanzanie !

*À noter que les magnifiques photos du peuple Massai ne sont pas les miennes.

Publicités