Pole Pole… vers le sommet du Kilimanjaro / Traditions chaggas

P1070655

D’oĂč vient cette tentation
 obsession pour plusieurs
  d’atteindre le sommet du Kilimanjaro, emblĂšme des plus significatives pour les Tanzaniens ? Ce n’est pour rien qu’en swahili, on a nommĂ© le sommet ‘’Uruhu Peak’’ signifiant : ‘’Liberté’’ ! Est-ce que le souhait de viser le sommet se reflĂšte aussi dans d’autres aspects de nos vies ?

P1070647

Mais cette forte tentation, maintenant aussi bien Ă  la mode (1000 grimpeurs en 1950 – 11 000 en 1990 – Plus de 40 000 en 2014 !) ainsi que toutes les maniĂšres d’accĂ©der au sommet qui ont Ă©tĂ© expĂ©rimentĂ©es (en vĂ©lo, en ski, en moto, Ă  reculons, etc..) et ayant reçu une couverture mĂ©diatique importante, nous font aussi peut-ĂȘtre oublier que du haut de ses 5 895 mĂštres, le toit de l’Afrique est Ă©norme et les quelques dangers qu’une telle expĂ©rience peut amener ! En langue Massai, ‘’Ngà’je NgĂ i’’ signifie : ‘’House of God’’, entre autres car certains y auront laissĂ© leur vie (une dizaine de personnes par annĂ©e) ainsi que ‘’Montagne d’eau ou Montagne blanche’’, dĂ©crivant ce superbe glacier aux 2 sommets (Mawenzi et Kibo).

P1070658

P1070680D’oĂč l’importance d’ĂȘtre bien prĂ©parĂ© avant de partir, d’avoir renforcit ses jambes et genoux, de savoir respecter ses limites, de prendre le temps de s’acclimater Ă  la haute altitude (par exemple ajouter au moins 1 jour aux itinĂ©raires communs proposĂ©s), d’amener bien des vĂȘtements chauds (la montagne Ă©tant assez imposante pour avoir ses propres Ă©cosystĂšmes – au pluriel !) ainsi que de choisir de voyager avec une agence qui vous assure de respecter de façon Ă©quitable les conditions de son Ă©quipe sur place.

P1070689

Votre guide vous le dira sans cesse, et comme dans tout, c’est le chemin pour y parvenir et l’expĂ©rience avec votre Ă©quipe qui vous encadre qui compte, et non le sommet ! Il faut apprendre Ă  dĂ©laisser l’obsession de rejoindre l’un des ‘’Big Seven’’
 pour en fait augmenter davantage ses chances de peut-ĂȘtre y parvenir !

Et en langue chaaga, ‘’Kilima’’ signifie : ‘’Difficile ou Impossible’’. Tandis que ‘’Jaro’’ signifie : ‘’Oiseaux ou Caravan’’ : ‘’Difficile mĂȘme pour les oiseaux’’ ou ‘’Montagne de Caravan’’. Le folklore chagaa abonde de lĂ©gendes, entre autres au sujet de ‘’Njaro’’, le gardien de l’esprit de la montagne !

Mais malgrĂ© que ce ne soit pas facile, l’ascension ne nĂ©cessitant pas d’expĂ©rience technique d’alpinisme, le tout reste assez accessible Ă  tous.

P1070671

Pour mieux comprendre la rĂ©alitĂ© de cette expĂ©rience unique et peut-ĂȘtre changer votre perception de ce qui compte vraiment (pas seulement d’atteindre le sommet !), voici quelques statistiques :

  • 1 randonneur sur 4 n’arrivera pas Ă  atteindre le sommet (mais aura peut-ĂȘtre su Ă©couter ses limites !)
  • Pendant la semaine de cĂ©lĂ©brations de l’An 2000 : 7000 grimpeurs se sont retrouvĂ©s sur la montagne, avec 1000 grimpeurs que pendant le soir du Nouvel An. Par contre, on mentionne trĂšs peu qu’en fait 1 tiers des grimpeurs n’ont pas atteint le sommet, mĂȘme de trĂšs loin ; 33 personnes ont dĂ» ĂȘtre sauvĂ©es et que 3 personnes ont perdues la vie !

Sous une note plus joyeuse, je vous laisse regarder en ligne des vidĂ©os de la chanson thĂšme  »aprĂšs-sommet » de : Jambo Bwana (Kilimanjaro) (mon appareil-photo, ayant rendu l’Ăąme, ne pouvant malheureusement pas filmer notre merveilleuse Ă©quipe)

P1070665

 

P1070664

Des 6 voies principales, la voie Machame (6-7 jours), aussi nommĂ©e la voie ‘’whisky’’, est la plus populaire et celle oĂč les chances d’atteindre le sommet sont, en thĂ©orie, les plus Ă©levĂ©es. En moins de 1 semaine, vous traverserez 4 saisons : de la forĂȘt tropicale mystĂ©rieuse oĂč une brise constante flotte dans l’air ; aux paysages rocailleux oĂč de bas arbustes, toundra et d’étranges types de palmiers ne perdant pas leurs feuilles poussent suivant le sens du vent ; aux paysages de savane aux herbes hautes ; aux dĂ©serts alpins du ‘’Saddle’’ et du Plateau de Shira.

P1070681

P1070668

Escalade du haut mur de Barraco jusqu’au camp de base Barafu ! Redescente par la vois Mweka, sur des pentes escarpĂ©es. Les deux derniĂšres journĂ©es (la marche de Barranco Ă  Barafu et la montĂ©e de nuit au sommet) demandent une force physique et mentale, Ă  cause de l’altitude et du court temps de repos avant la derniĂšre tentative de nuit vers le sommet (possibilitĂ© aussi de le faire de journĂ©e en ajoutant 1 nuit supplĂ©mentaire). Les panoramas sont Ă  couper le souffle ! Une expĂ©rience d’une vie !

P1070702

P1070696 

P1070682

Via notre projet d’entreprenariat avec LOJIQ au QuĂ©bec ainsi que l’importance de travailler avec des partenaires aux mĂȘmes valeurs, Esprit d’Aventure est devenu la premiĂšre agence canadienne membre de la KPAP (The Kilimanjaro Porters Assistance Project) : www.kiliporters.org La KPAP est une initiative amĂ©ricaine en lien avec l’International Mountain Explorers Connection : www.mountainexplorers.org luttant pour faire respecter les droits des porters pendant les ascensions, et ce, Ă  travers le globe. Suivant nos recherches extensives, nous croyons que la KPAP est la seule vraie association qui semble vraiment avoir le contrĂŽle sur les conditions des porteurs et a une influence maintenant sur toute la montagne ! Un Ă©norme merci Ă  Karen Valenti !

Quelques exemples d’actions portĂ©es afin d’amĂ©liorer les conditions de travail et de vie des porteurs sur la montagne :

  • PrĂȘt d’équipement, de vĂȘtements chauds et appropriĂ©s et de sac de couchage pour la haute montagne pour les porteurs et ce, gratuitement ;
  • ContrĂŽle du poids transportĂ© par les porteurs ;
  • VĂ©rification que les porteurs mangent 3 fois par jour et ont accĂšs Ă  de l’eau potable ;
  • Cours d’anglais, de premiers soins, de conscientisation sur la transmission du SIDA ainsi que sur la gestion d’un budget, disponibles gratuitement pour les porteurs ;
  • Conscientisation auprĂšs des voyageurs de l’importance de choisir une agence qui respecte les droits et conditions des porteurs ;
  • Conscientisation auprĂšs des agences locales et Ă©trangĂšres sur l’importance de fournir de meilleures conditions de travail, de salaire et des assurances pour les porteurs qu’ils emploient ;
  • Éducation auprĂšs des agences rĂ©ceptives sur leurs mesures d’urgence en cas d’accident et de maladie de porteurs,


P1070727

P1070723

On retrouve aujourd’hui en Tanzanie plus de 120 diffĂ©rentes minoritĂ©s ethniques, dont certaines vivant encore isolĂ©es du monde moderne et conservant la plupart de leurs traditions bien authentiques ! La rĂ©gion du Kilimanjaro est surtout peuplĂ©e par les Chaggas, ayant un fort sens identitaire et une grande fiertĂ© ! DĂ» aux sols fertiles des flancs du Kilimanjaro (bananes et plantations de cafĂ©) et comme ce fut le premier peuple ayant ‘’accepté’’ de recevoir l’éducation catholique des missionnaires provenant d’Europe, le peuple des Chaggas fait partie du plus riche et plus puissant de Tanzanie ! À l’époque, les familles vivaient sous des huttes en chaume en forme de nid d’abeilles, sans fenĂȘtre, rassemblĂ©es autour de celles du Chef du village (encore trĂšs respectĂ© de nos jours!) et utilisaient, jusqu’à tout derniĂšrement des billes de verre rouges et bleues ainsi que des piĂšces de tissu nommĂ© ‘’doti’’ comme monnaie d’échange, au lieu du schilling tanzanien. Leur vision de la montagne est encore bien prĂ©cieuse et ils continuent Ă  enterrer leurs dĂ©funts y faisant face (seulement les couples mariĂ©s). Aujourd’hui, les Chaggas sont principalement chrĂ©tiens, mais comme la superstition joue encore un rĂŽle important dans la gestion de la vie quotidienne, les ‘’faiseurs de pluie’’ ainsi que les mĂ©decins, utilisant des mĂ©thodes naturelles et quelque peu inusitĂ©es, sont encore des membres bien significatifs dans la sociĂ©tĂ© actuelle ! Pour le prix d’une chĂšvre, d’un pot de miel ou de la biĂšre de banane (ou beaucoup de biĂšre de banane!), tous les maux et mauvais sorts doivent pouvoir se rĂ©gler par une rĂ©pĂ©tition de 80 crachas et d’un nettoyage intense des narines ou d’un refuge sous la terre sous un bbq ! On procĂšde encore Ă  des sacrifices d’animaux Ă  l’occasion ! Je vous passe le passage du jeune adolescent Ă  l’homme
 de la chasse
 et du mariage


P1070714

Magnifique et puissant Kilimanjaro ! Probablement l’une des ascensions les plus difficiles que j’aurai expĂ©rimenté  mais aussi sĂ»rement la plus satisfaisante !

P1070687

Nous vous invitions Ă  consulter notre site web pour des idĂ©es d’itinĂ©raires sur mesure en privĂ© ainsi qu’en mini-groupe : http://www.esprit-daventure.com/destination/voyages-en-afrique/18-tanzanie.html

 

Publicités