Panama authentique

Image

Noel sous la chaleur et la diversitĂ© du Panama! Quelle bonne idĂ©e se fut d’échapper Ă  l’hiver quĂ©bĂ©cois des plus froids! À refaire! Mais je vous en parle aussi en ce moment car juillet n’est pas si mal non plus (comme son voisin le Costa Rica!)

Pays regorgeant de merveilles au niveau de sa biodiversitĂ© (dont 976 espĂšces d’oiseaux et 1500 espĂšces d’orchidĂ©es). C’est en fait l’un des pays offrant un Ă©cosystĂšme des plus riches et complexe de la planĂšte. Des multitudes d’üles dĂ©sertes paradisiaques Ă  la jungle bien dense ; aux peuples Ngobe ou Kunas vivants de façon encore traditionnelle Ă  la capitale de Panama City bien moderne et dĂ©veloppĂ©e
 Le Panama est sans aucun doute captivant et bien moins touristique et amĂ©ricanisĂ© que le Costa Rica
 Ă  mon humble avis!

 

 

Image

 

 

Image

Image

Panama City, combinaison bien intĂ©ressante entre l’historique et l’ultra-moderne, est aussi considĂ©rĂ©e comme l’une des capitales les plus sĂ©curitaires. On s’y sent assurĂ©ment bien! La citĂ© se divise en 3 quartiers principaux : les ruines historiques du 16e siĂšcle du Panama Viejo ; le superbe quartier colonial du 17e siĂšcle de Casco Viejo ; les gratte-ciels modernes du prospĂšre quartier des affaires


Le Canal du Panama, considĂ©rĂ© aussi comme la 8e merveille du monde, a pris forme suivant le travail acharnĂ© de 250 000 personnes provenant de tous les coins du monde et ce pendant 10 ans. DĂ©butĂ© par les Français, les AmĂ©ricains ont repris ce projet d’ingĂ©nierie de 77 km, les plus difficiles jamais entrepris, aprĂšs la faillite des premiers. Mais sous la condition principale que le pays serait reconnu en tant qu’état indĂ©pendant. Son impact sur le commerce maritime a Ă©tĂ© considĂ©rable. Chaque annĂ©e, il est empruntĂ© par plus de 14 000 navires transportant plus de 203 millions de tonnes de cargaison.

Image

Image

À partir de Bocas del Toro, petite ville touristique et animĂ©e de voyageurs Ă  sac Ă  dos, nous prenons le bateau afin de parcourir son archipel et de nous poser Ă  l’üle du tigre. Archipel anciennement prolifique pour le commerce de bananes, chocolat et bois tropicaux. Minuscule complexe bĂątit que sur un lit de mangroves, nous logeons dans un petit bungalow rose sur pilotis. Comme la saison des pluies achĂšve Ă  peine et que nous sommes isolĂ©s de tout, c’est la grande paix. IdĂ©al pour poursuivre l’écriture de mon livre. OĂč y cultive ses propres algues afin de se faire des salades ou de se faire donner des soins de peau. Les alentours sont occupĂ©s par les peuples Ngobe, bien sympathiques. Visite du parc national de Zapatillas oĂč on s’y balade au travers de cette immense forĂȘt enchantĂ©e entourĂ©e de plages paradisiaques.

Image

Image

Direction les montagnes pittoresques de Boquete oĂč il fait bon de vivre dĂ» au climat plus frais, situĂ©es en altitude. La rĂ©gion, considĂ©rĂ©e comme le Sangri-La panamien, est aussi le grenier du pays. Comme on y retrouve le volcan Baru, la terre est si fertile que tout y pousse : lĂ©gumes, fruits tropicaux, agrumes, fleurs exotiques,… Le Panama est aussi un grand exportateur de cafĂ©, offrant entre autres la meilleure variĂ©tĂ© nommĂ©e le Geisha (300$ la livre) ! Un pur bonheur pour les amateurs comme moi! Une foule d’expatriĂ©s amĂ©ricains, canadiens et europĂ©ens s’y sont installĂ©s depuis un moment. En fait, le Panama offre d’excellents avantages pour les retraitĂ©s afin de les encourager Ă  s’installer au pays : de 10 Ă  50% d’escompte sur les soins mĂ©dicaux, l’hĂ©bergement, les restaurants, les spectacles, le transport, l’achat de propriĂ©tĂ©,


Image

Image

Bien sĂ»r, me connaissant, il fallait que j’entreprenne l’ascension du volcan Baru, d’une altitude de 3 475 mĂštres, il reprĂ©sente en fait le plus haut sommet de l’AmĂ©rique centrale. Cette fois-ci par contre, j’aurais presque espĂ©rĂ© ne pas le savoir, comme la forme y Ă©tait un peu moins, mais Ă  ma grande surprise, c’est Mike qui a insistĂ©! Donc, tĂŽt le matin, sous un ciel bleu Ă©clatant, nous entreprenons donc une constante montĂ©e de 13 km, au travers la forĂȘt primaire. Wow, il y a tant de fleurs colorĂ©es : lys blanc, bougainvilliers fishuas, marguerite jaune, violette,… Un pur dĂ©lice pour les yeux! Quelques champs cultivĂ©s ici et lĂ ! La montĂ©e paraĂźtra quelque peu interminable, mais la vue au sommet en vaudra la peine! Pique-nique su sommet, sur un petit pic rocheux oĂč on a la chance d’observer l’OcĂ©an Pacifique et la Mer des CaraĂŻbes en mĂȘme temps! Longue descente afin de retrouver notre petit nid, au creux de la vallĂ©e et oĂč des tyroliennes, Ă  la canope des arbres, encerclent l’auberge.

Image

Image

Image

Image

Quoi de mieux que de cĂ©lĂ©brer les festivitĂ©s de Noel dans un pur paradis comme les Ăźles de sable des San Blas, parsemĂ©s que de palmiers et de huttes en bambous, survolĂ©es par d’immenses pĂ©licans. EntourĂ©s de coraux, les Ăźlots sont de vrais paradis pour y plonger en apnĂ©e, comme entre autres l’üle du chien oĂč l’on y retrouve une Ă©pave de bateau entrain de disparaĂźtre sous la vĂ©gĂ©tation marine colorĂ©e. Ou bien au milieu de nulle part, nous nous arrĂȘtons pour se balader, de l’eau aux chevilles seulement, entourĂ©s d’immenses Ă©toiles de mer orangĂ©es et d’une foule de dollars des sables de 20 centimĂštres de diamĂštres. Plusieurs voiliers voguent parmi ces eaux aux diffĂ©rentes teintes turquoise et bleues
le rĂȘve! SĂ©jour inoubliable sur l’un des Ăźlots les moins occupĂ©s, Gandidup (l’üle de Gandi, l’un des combattants pour les droits des Kunas).

Image

Image

Image

L’archipel d’üles est en fait gĂ©rĂ© complĂštement par le peuple des Kunas, se battant depuis toujours pour la protection de leurs traditions et pour leur indĂ©pendance. Ce que je trouve toujours admirable et de plus en plus rare dans le monde dans lequel nous vivons! Cependant, j’avais malheureusement quelques apprĂ©hensions Ă  y aller selon ce que j’entendais de la plupart des autres voyageurs. Mais une fois de plus, mon expĂ©rience m’a prouvĂ© qu’il faut rarement s’arrĂȘter Ă  ce que l’on entend et vĂ©rifier par soi-mĂȘme. J’ai Ă©tĂ© agrĂ©ablement surprise par la chaleureuse hospitalitĂ© et gĂ©nĂ©rositĂ© que nous avons reçu de la part des Kunas. Quelle expĂ©rience extraordinaire!

Image

Image

(Source de l’image : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptĂ©s)

En bonne compagnie, nous profiterons d’un vrai festin pour la veille de Noel suivi d’un autre festin de minuit! Wow, que de gĂ©nĂ©rositĂ© Ă  partager avec les 2 familles Kunas vivant sur l’üle! Vraiment l’un des plus beaux Noel que j’aurai passĂ©! Le jour de Noel mĂȘme, nous avons la chance d’ĂȘtre invitĂ©s au village afin de cĂ©lĂ©brer avec eux pendant cette journĂ©e oĂč apparemment plusieurs vices sont permis. Les femmes portant encore le costume traditionnel sont superbes. De petite taille, elles se tatouent une fine ligne bleutĂ©e du front au bout du nez et portent un anneau dorĂ© sous celui-ci. Leur robe traditionnelle est faite de diffĂ©rents matĂ©riels colorĂ©s complĂ©tĂ©s d’un bandana. Plusieurs porteront leurs cheveux courts et surtout de superbes bracelets serrĂ©s faits de petites perles multicolores aux poignets et aux chevilles. Nous serons invitĂ©s Ă  boire le rhum chauffĂ© et Ă  fumer des cigarettes avec eux dans une salle remplie oĂč les femmes et les hommes sont Ă  part. Un endroit Ă  revisiter en voilier dans le futur assurĂ©ment.

Image

Image

Quelques jours, ici et lĂ  Ă  dĂ©couvrir la capitale de Panama City, en plein boom, oĂč de nombreuses tours modernes ont poussĂ© au centre-ville depuis les derniĂšres annĂ©es.

Un pays Ă  dĂ©couvrir sans contredit! J’ai adorĂ©!!!

Profitez-en pour consulter les liens ici-bas et vous donner des idées pour votre prochain périple : http://www.esprit-daventure.com/destination/voyages-en-ameriques/29-panama.html

Image

Publicités