Yogyakarta, cité d’art et de traditions

Il y a sept ans, j’avais eu la chance de découvrir les îles indonésiennes, de Bali vers Flores à l’est, en naviguant en voilier entre les deux îles, en passant par Sumbawa, Lombok et les Ïles Gili. J’en garde un souvenir mémorable! Je rêvais donc aussi de parcourir l’île de Java depuis longtemps.

2013-02-18 10.54.47

Arrivée à Yogyakarta, la capitale culturelle et intellectuelle du pays (l’imposante Jakarta étant la capitale des affaires), la surprise est superbe. Les toitures en tuiles rouges surmontées d’un deuxième petit toit carré couronné de cornes représentent bien l’architecture javanaise. Plusieurs créatures de pierre ou danseuses apsaras (comme au Cambodge) décorent les entrées de maisons. Nous sommes malgré tout en saison des pluies. Donc, à tous les jours, en matinée très tôt et vers 15h00, une pluie torrentielle fait son apparition!

2013-02-18 09.58.52

C’est la cité du Sultan bien aimé. Depuis l’indépendance du pays en 1945, le Sultan a perdu son pouvoir politique, mais il demeure tout de même le gouverneur de la région ainsi qu’il conserve la responsabilité de protéger la culture et les arts javanais ainsi que de s’assurer de l’enseignement de ceux-ci : danse kathakali avec l’accent sur les yeux et les mains, musique jouée par les immenses xylophones gamelan, peinture batik sur tissu, théâtre de marionnettes en cuir, sculpture sur bois,…. Visite des palais du Sultan et de la Princesse, aux hauts plafonds en bois de teck sculptés, où d’immenses banians occupent tous les alentours. Le Sultan portera, pour les occasions importantes, un chapeau ouvert et des bijoux sur ses oreilles, lui donnant l’apparence d’un lutin, afin de démontrer qu’il est ouvert aux commentaires de son peuple…

2013-02-18 09.37.31

2013-02-18 10.14.16

Balade dans les châteaux d’eau, Taman Sari, où le Sultan admirait ses quarante femmes et concubines se laver dans les bassins aux eaux turquoises. Les châteaux sont entourés d’arbres fruitiers de papayes et de lychees ainsi que d’une multitude de cages en bois cachant des oiseaux exotiques colorés. Visite de plusieurs ateliers de masques et de tissus batiks, où l’on a la chance de pouvoir observer les maîtres enseigner à leurs apprentis à savoir comment dessiner avec la cire et la parafine.

2013-02-18 09.29.49

2013-02-18 11.03.06

Malheureusement, partout où nous voyagerons en Indonésie, nous nous sentirons quelque peu agressés par tous ses jeunes qui nous prennent en photo, surtout sans notre permission. Dans le passé, ça ne me dérangeait pas tant que ça, suivant mon souvenir de l’Inde par exemple. Mais cette fois-ci, en Indonésie, je trouve ça plus difficile!

La conduite indonésienne est des plus folles! La plupart des voitures conduisent au centre comme elles semblent toujours en course de dépasser les motos, les pousse-pousse (vélo-taxis) et quelquefois les calèches qui vont déjà dans tous les sens. Même souvent à l’inverse de la circulation et à quatre véhicules de large sur une route à une voie à contre sens.

Je crois que même si on se promène pas mal, à la découverte du monde, on vit quand même quelquefois de petits chocs culturels qui peuvent être moins facile à tolérer!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s