Les « Hommes de la forêt » de Borneo

2013-02-03 16.15.22

Route vers Sepilok, au centre, afin de rejoindre le camp de base de «Uncle Tan» (Un grand merci à Stéphane et Élisabeth pour ce super contact!). Nous nous enfonçons ensuite au milieu de la jungle, 3h loin de la civilisation. Balade en bateau, entouré de paysages d’immenses arbres fournis et de petites huttes en bambou habitant ces pêcheurs au filet dans leur barque précaire. Le lodge est bien authentique fait de bungalows à trois murs (style «lean to») sur pilotis. Les nuits seront quand même courtes, en pensant aux rats qui adorent apparemment fouiller dans nos bagages… Mais c’est quand même extraordinaire de dormir dans la jungle et d’être attentif à tous ces bruits!

2013-02-03 15.48.46

Safaris en bateau afin de découvrir la faune : singes macaques et gibbons, grands hérons, calaos au double becs, martin-pêcheurs très coloré, lézards monitors, crocodiles se faisant sécher sur les bancs de sable,… Le matin très tôt, en se réveillant en même temps que la faune, la lumière sur le fleuve est superbe sous cette brume. En soirée, une toute autre faune nocturne fait son apparition! Safaris à pied vers les collines environnantes et en soirée où nous faisons la connaissance avec quelques scorpions, mini grenouilles perchées sur les tiges de bambous, champignons fluorescents, immenses chenilles et milles pattes,… Des contacts bien significatifs avec le personnel du lodge bien attachant via des parties de soccer et des cours de cuisine!

2013-02-04 06.03.37

2013-02-03 20.19.04

2013-02-04 15.07.25

2013-02-04 20.36.48

Nous croisons les doigts pour apercevoir quelques ourang-outans, se balançant d’arbres en arbres… Mais au moins nous aurons la chance d’admirer de grandes familles de singes proboscis, au corps des plus particuliers : nez retroussé lors de leur premières années et très protubérant par la suite ; immense ventre dû à leur quatre estomacs qui leur permet aussi de digérer des plantes venimeuses ; érection permanente comme ils adorent manger justement ces dites plantes…

(Source de l’image : Wikimedia Commons – Droits d’utilisation acceptés)

Visite bien appréciée du centre de réhabilitation des ourang-outans, traduction de « L’Homme de la forêt ». Une dizaine d’ourang-outans viendront nous rendre visite sur la première plateforme dans la jungle, afin de déguster un repas de banane et de lait. Ils se déplacent en se balançant le long des lianes avec une telle agilité! Ils semblent si intelligents et sensibles. Ceux-ci se retrouvent seulement sur l’île de Borneo et celle de Sumatra, en Indonésie. J’étais consciente que nous faisions partie de la même famille, mais je fus tout de même surprise d’apprendre qu’ils ont la même ADN que nous à 96%.

2013-02-05 14.12.18

Je ne peux résister d’adopter Chikita, un bébé orang-outan orpheline (comme les bébés restent jusqu’à l’âge de 10 ans avec leur mère qui leur enseigne la survie en forêt) et tellement adorable âgée de 2 ans.

Si jamais vous avez envie d’en savoir davantage ou de vous impliquer, voici le site : http://www.orangutan-appeal.org.uk/

 

Publicités

2 réflexions sur “Les « Hommes de la forêt » de Borneo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s